Appel pour l’Unité, la Paix, la Sécurité au Mali

Après les nombreuses exactions commises ces derniers temps sur le sol malien le collectif unité sécurité paix au Mali USPM, composé d’élus, de responsables associatifs  et de personnes ressources de la diaspora   Interpelleront les députés de l’Assemblée nationale française afin d’exiger un bilan des troupes engagées. 

 

Nous demandons à tous nos concitoyens de nous rejoindre mardi 2 avril à 13h place des Invalides

Aminata Konaté-Bouné Membre du collectif USPM

 

 Appel pour l’Unité, la Paix, la Sécurité  au Mali

Nous, associations, société civile et coordination des élus français d’origine malienne,

Considérant que les valeurs de paix, de solidarité, de respect et d’humanisme constituent le socle de l’humanité,

Considérant que les actions des associations maliennes, les élus françaises d’origine malienne, les amis-es- du Mali œuvrent pour construire des coopérations et des solidarités concrètes afin de faire entendre la voix du pacifisme, de l’humanisme et de l’amitié entre les peuples,

Considérant que l’adhésion de nombre de collectivités locales  françaises à Cités Unies France offre la possibilité de travailler en collaboration avec les partenaires de coopération décentralisée maliennes et des associations locales sur la paix

Considérant qu’à l’heure où les systèmes politiques, économiques et sociaux traversent une crise profonde conjuguée de la montée du terrorisme, des guerres comme en Irak, Afghanistan, Syrie, Libye…

Considérant que la mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali « MINUSMA » est une «opération de maintien de la paix au Mali » et a comme objectifs:

– agglomérations et contribution au rétablissement de l’autorité de l’État dans tout le pays

– contribution à l’application de la feuille de route pour la transition, y compris le dialogue national et le processus électoral

– protection des civils et du personnel des Nations unies

– promotion et défense des droits de l’homme

– soutien de l’action humanitaire

– appui à la sauvegarde du patrimoine culturel

– action en faveur de la justice nationale et internationale

Considérant que depuis  2013, le Mali a fait l’objet de nombreuses interventions militaires internationales. Celles-ci se propagent  à tout le Sahel, se combinant dans un dispositif militaire important : 12 213 casques bleus et 1 737 policiers déployés au sein de la Minusma, 4 500 soldats français au sein de l’opération « Barkhane », 5 000 à  10 000 soldats prévus pour la Force conjointe du G5 Sahel, 580 soldats au sein de l’EUTM Mali (European Union Training Mission) et un nombre significatif des forces américaines et européennes dans les pays du G5 Sahel,

Considérant que même si les terroristes ont été neutralisés au Nord du Mali, force est de reconnaître que les pertes en vies humaines et en biens matériels continue encore dans les régions concernées

Considérant que la situation sécuritaire se dégrade dangereusement et se propage presque dans l’ensemble du territoire national et l’événement tragique dans le village Ogossogou en est une pire illustration

Considérant que nous avions atteint le summum de la barbarie humaine avec l’assassinat des 160 personnes, femmes et enfants brûlés et plus d’une cinquantaine de blessés, un événement d’une inique brutalité que  nulle trace ne se retrouve dans la réalité historique malienne surtout dans une zone où les différentes communautés sont liées par les liens de mariage, de sang, d’histoires communes, un vécu commun d’où ce sentiment d’étonnement voire d’incrédulité s’empara de toute la nation malienne. Nous exigeons la vérité des faits.

Ainsi,

Les associations signataires et la Coordination des élus français d’origine malienne, les ami-es du Mali

– condamnent avec la dernière rigueur les atrocités sauvages àl’adresse des populations civiles du Mali et tout recensement dans village Ogossogou dont la communauté Peulh était la principale cible. Nous nous inclinons devant leurs mémoires.

– demandent expressément qu’une enquête soit diligentée pour identifier et arrêtée ces terroristes et payent de leurs crimes

– demandent qu’une enquête parlementaire française soit menée pour situer les responsabilités de tous les acteurs impliqués dont la France dans la sécurisation des personnes et des biens au Mali et un retour définitif de la Paix

– demandent une rencontre entre les associations maliennes, les élus et la Commission des Affaires étrangère de l’Assemblée Nationale pour avoir les informations précises et détaillée de la situation au Mali

– demandent la mise en place d’un cadre d’échanges et de suivisur la situation au Mali entres élus, associations qui se réunira régulièrement pour un point de l’évolution de la situation au Mali

Enfin, nous disons au peuple de France, du Mali, du Monde qu’il est impératif de renforcer la fraternité et la solidarité entre nous, d’être accueillants envers ceux qui fuient la mort et les tragédiesde la guerre et de misère qui prennent naissance d’un système injuste, destructeur des hommes et de l’écosystème partout dans ce monde qu’il nous faut dénoncer et ensemble combattre les injustices. Soyons les Alliés inconditionnels de la Paix du Mali et du monde

Ont signé :

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook sur