Apaisement au centre: ‘’Faso Dambe Ton’’ fait le point de ses missions

L’Association Faso Dambe Ton (AFDT) a tenu une conférence de presse, ce samedi 27 juillet 2019, à la Maison de la Presse de Bamako en présence des responsables de ladite association. Au présidium, on y notait la présence de M. Adama Coulibaly, président ; de M. Issa Makalou, vice-président ; de M. Soumana Kalapo ; de Mme Cissé Fanta Cissé ; de M. Amadou Dicko, tous étaient également les conférenciers de la rencontre avec la presse.

L’objectif de la rencontre était faire le compte rendu aux Maliens de la mission effectuée par l’association ‘’Faso Dambe Ton’’ au centre du Mali. Dans les propos, les responsables de l’AFDT ont fait savoir que les mauvais responsables de l’administration et des élus au Mali ont fissuré le mur malien. Pour les conférenciers, ce sont des raisons de la déstabilisation de la république du Mali, depuis un certain temps. Les animateurs de la rencontre ont regretté que l’esprit et l’âme des Maliens aujourd’hui soient malheureusement pollués par l’attachement sans limites à l’argent et aux biens matériels.

Selon les conférenciers, l’argent est au-dessus de toutes les valeurs d’intégrités, de probité morale, de respect d’autrui, du sens de l’effort et de la rigueur. Ensuite, ils ont révélé que beaucoup de chefs religieux et traditionnels ont déserté les lieux de cultes (mosquées église et les cases traditionnelles) non seulement au profit du terrain politique, mais aussi pour des intérêts bassement matériels et financiers. En tout cas, pour Faso Dambé Ton, il est du devoir de chaque citoyen d’un pays de contribuer à l’avènement de la paix et de la sécurité afin de préserver la cohésion sociale, la quiétude et les libertés fondamentales.

C’est dans ce sens, selon les conférenciers, que l’association Faso Dambé Ton a décidé de s’impliquer au centre du pays dans la recherche de solutions aux conflits entre ces populations. Depuis 2015, les responsables de l’AFDT mènent des démarches au centre du Mali (Niono, Macina, Teninkou, Djenné, Douentza, Tanafadala, à Niawodjé) auprès des autorités administratives, des légitimités traditionnelles et religieuses, la société civile ainsi que les communicateurs traditionnels afin que les Maliens se parlent du problème du ¨Pays.

Toujours, dans le cadre de ses activités, l’association Faso Dambé Ton, selon ses responsables, s’est impliquée, du 08 et au 15 février 2019, pour la libération d’une dizaine de personnes capturées par des hommes armés dans la zone de Léré. À cela s’ajoute le cas de la vingtaine de personnes détenues par groupes armés, au niveau du cercle de Niono.

Parmi ses nombreuses missions, l’association Faso Dambé Ton a cité celle de la région de Mopti où ils ont effectué une mission les 21 et 22 juillet 2019 pour échanger avec les milices proches de Amadou Koufa. Cette mission leur a permis, disent-ils, de trouver un terrain d’entente avec les groupes armés rencontrés.

Les responsables de l’AFDT ont souligné qu’à l’issue de ces concertations avec les milices, des instructions fermes ont été données aux combattants pour déposer les armes.

Signalons que ‘’Faso Dambé Ton’’ est une association apolitique qui a pour but de faire la promotion des valeurs traditionnelles, culturelles et ancestrales sur toute l’étendue du territoiyre de la République du Mali, dans le souci du bien-être de tous.

PAR SABA BALLO

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur