ANPE, courant 2020 : Transformer les bonnes intentions en bonnes actions

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a respecté la tradition en tenant la 39e session ordinaire de son conseil d’administration au CPR de l’ANPE. Une session au cours de laquelle, les administrateurs ont procédé à l’examen et l’adoption du rapport du commissaire aux comptes, exercice clos le 31 décembre 2018, l’examen et l’adoption du point d’exécution à mi-parcours du Plan de travail annuel (PTA) 2019 et du projet prévisionnel du PTA 2020, l’examen et l’adoption du point d’exécution à mi-parcours du budget 2019 et du projet prévisionnel du budget 2020.

Au cours de cette session, le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi a promis de bonnes actions en perspectives courant 2020. Pour le DG, l’année 2020 sera celle de la promotion des emplois à travers le partenariat public-privé, moteur de croissance et de contribution à la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi.

A ce niveau, le directeur veut axer les efforts sur les jeunes à travers des formations en vue d’adapter les compétences aux besoins sur le marché. “Nous comptons contribuer dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale d’emploi à la création d’environ 1900 emplois en termes de placement. Donc il faut dire qu’au niveau des réalisations 2019, nous avons contribué à la création de 1300 emplois salariés en termes de placement. Il s’agit là de la mise en relation entre les offres et demandes d’emplois mais aussi de la satisfaction des offres de nos recruteurs, des recruteurs potentiels qui viennent vers nous et les demandeurs d’emplois qui sont inscrits au niveau de l’ANPE. A ce niveau, nous avons un taux de satisfaction qui n’atteint pas les 50 % mais qui avoisine les 50 %”. Selon Ag Nock, ceci est dû simplement à l’inadéquation entre leprofits de ces demandeurs d’emplois et les offreurs d’emplois et ceci, dira-t-il, est une caractéristique du marché de travail aujourd’hui dans le monde.

“Vous avez une forte inadéquation entre le profil des demandeurs d’emplois et le profil demandé par les offreurs d’emploi. Nous allons donc travailler à faire ces équilibrages afin qu’il ait plus de perfectionnement, plus de reconversion et que ces demandeurs puissent satisfaire réellement des offreurs d’emplois sur le marché. Nous allons donc travailler à adapter les profils des jeunes aux emplois qui sont sur le marché”.

Il faut noter qu’en 2019 l’ANPE avait entrepris des actions presque similaires en allant plus vers les jeunes et les femmes.

Amadou Kodio

 

39e session ordinaire du ca de l’ANPE :

Les activités réalisées à 86,4% au 31 octobre 2019

Le jeudi 28 novembre a eu lieu la 39e édition du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE). Examen et adoption du rapport du Commissaire aux comptes, exercice clos le 31 décembre 2018, l’examen et l’adoption du Point d’exécution à mi-parcours du Plan de Travail annuel (PTA) 2019 et du projet prévisionnel du PTA 2020, l’examen et l’adoption du Point d’exécution à mi-parcours du Budget 2019 et du projet prévisionnel du Budget 2020 étaient les points inscrits à l’ordre du jour. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du Conseil d’Administration monsieur Mamadou Sinsy Coulibaly en présence de M. Ibrahim Ag Nock, directeur général de l’ANPE.

Cette session ordinaire intervient après la présentation à mi-parcours du bilan d’activité afin d’examiner le plan de travail annuel 2020 et le budget prévisionnel de 2020. Un budget prévisionnel qui s’élève à plus de 6 milliards de francs CFA.

Dans son discours, le président du Conseil d’Administration estime qu’en ce qui concerne le Plan de Travail Annuel (PTA) 2020 soumis à l’appréciation des administrateurs, il s’inspire du Plan d’action de la Politique Nationale de l’Emploi et du Plan d’action de la Politique Nationale de la Formation Professionnelle. Il est en parfaite harmonie avec le Plan Stratégique de Développement (PSD) et le Contrat Annuel de Performance. Toujours selon Mamadou Sinsy Coulibaly, en plus des programmes habituels de l’ANPE, le PTA 2020 consacre une place de choix au secteur privé à travers la création et le développement des Petites et Moyennes Entreprises (PME).  Le taux global de réalisation des activités ou en cours de réalisation est de 86,4% au 31 octobre 2019. Le taux d’exécution du budget au 30 septembre 2019 au titre des dépenses est de 74,51% et au titre des recettes 74, 76%. “A cet égard, je voudrais, en votre nom, féliciter la Direction Générale pour les résultats obtenus et l’invite à persévérer dans cette dynamique pour plus de résultats tangibles”. Pour ce qui est du projet du PTA 2020, le coût global des activités le PCA note qu’il s’élève à Un milliard Sept cent vingt-huit mille huit cent soixante-dix-sept mille (1 728 877 000) francs CFA. “L’année 2020 sera une année de promotion des emplois à travers le partenariat public-privé, moteur de croissance et de contribution à la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi” a ainsi promit le PCA de l’ANPE.

Ainsi quant au  budget prévisionnel de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE),  le PTA 2020 s’élève à la somme de: Six Milliards Cinquante Huit millions (6 058 000 000) francs CFA contre Six Milliards Trois Cent Soixante-dix millions (6 370 000 000) de francs CFA pour l’exercice 2019, soit une baisse de 4,90%. Une chose qui, selon le président est dû à la situation conjoncturelle difficile que traverse notre pays et du Coup l’économie nationale.

Quant au directeur général de l’ANPE monsieur Ibrahim Ag Nock, il annonce que des initiatives phares seront entreprises.

Pour le DG, l’année 2020 sera une année de promotion des emplois à travers le partenariat public-privé, moteur de croissance et de contribution à la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi. A ce niveau, le directeur veut axer les efforts de l’ANPE à aider les jeunes à travers des formations en vue d’adapter les compétences au besoin sur le marché: ”nous comptons contribuer dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale d’emploi à la création d’environ 1900 emplois en terme de placement donc il faut dire qu’au niveau des réalisations 2019 nous avons contribués à la création de 1300 emplois salariés en terme de placement. Il s’agit là, de la mise en relation entre les offres et demandes d’emplois   mais aussi  de la satisfaction des offres de nos recruteurs, des recruteurs potentiels qui viennent vers nous et les demandeurs d’emplois qui sont inscrits au niveau de l’ANPE “ a-t-il précisé

Amadou Kodio 

 La Lettre du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur