Annulation du meeting du CDR hier en commune IV : La chasse à Rasbath ?

Le meeting d’information du porte-parole du CDR, Mohamed Youssouf Bathily a été annulé à la dernière minute  hier sur le terrain Bélier de Lafiabougou en Commune IV. Pour Ras Batch,  c’est le 1er adjoint au maire de la Commune IV qui est à la base de l’annulation du meeting. Il s’agit d’ « une manœuvre politicienne ».

mohamed youssouf bathily ras bath tidiane tangara journaliste conference presse

Les policiers du 5eme arrondissement avaient pris d’assaut le terrain bélier de Lafiabougou depuis 15 heures alors que le meeting du porte-parole du CDR était prévu à 16 heures. L’objectif de ce meeting était d’inciter les citoyens à aller s’inscrire sur les listes électorales et retirer leurs cartes Nina, en cette période de révision de fichier électoral. Mais, après avoir accordé son autorisation le 24 octobre dernier, la mairie de la Commune IV est revenue sur sa décision à la dernière certainement pour des raisons politiques.

Malgré l’annulation du meeting.  Mohamed Youssouf Bathily alias Ras batch  a tenu à être présent au terrain bélier de Lafiabougou, pour remercier les gens qui ont effectué le déplacement en très grand nombre. C’est aux environs de 17 heures 05 minutes qu’il a fait son entrée sur le terrain. Selon Rasbath, l’autorisation avait été accordée le 24 octobre dernier. Il  a accusé le 1er adjoint au maire de la Commune IV d’être à la base de cette annulation. « Ce matin à notre surprise, le 1er adjoint au Maire de la Commune IV, très proche du procureur de la Commune IV, a essayé d’annuler notre meeting. Mais, les deux ont tiré à terre. Notre souhait c’est de pousser ceux qui n’aiment pas ce pays, jusqu’à leur dernier retranchement et chaque acte qu’ils posent est une preuve supplémentaire de la noblesse de notre combat », a-t-il-affirmé. Pour des militants du CDR, le parti présidentiel, le RPM, a décidé de lancer une chasse à leur héros. Ils jurent que des informations concordantes venant du parti d’IBK attestent de la volonté de ce parti de « faire taire Rasbath ».

Cette journée a failli se terminer par un affrontement entre les policiers du 5e arrondissement et les sympathisants du  plus célèbre des activistes maliens. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène. Le porte-parole du CDR compte aller jusqu’au bout de cette lutte. Il a annoncé qu’il introduira d’autres demandes pour la tenue du meeting en Commune IV du district de Bamako.

Zié Mamadou Koné

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur