ANGESEM: sit-in de deux jours des travailleurs

Les travailleurs de l’Agence nationale de gestion des stations d’épuration du Mali (ANGESEM) ont entamé, ce lundi 2 décembre 2019, un sit-in de deux jours pour dénoncer ‘’la mutation arbitraire’’ de leur secrétaire général, Mamadou DOUMBIA. Aussi, ces agents décrient la non-exécution du protocole d’accord signé entre le comité syndical et la direction et l’immixtion de la direction dans les affaires courantes du comité syndical.

 

Selon le secrétaire aux revendications du comité syndical l’ANGESEM, Idrissa MAÏGA, depuis plus de trois mois, des mouvements ont lieu au sein de l’agence. Et la direction veut créer une division au sein du comité syndical afin de le gérer en sa manière.
A l’entendre, lors de sa visite à l’ANGESEM, le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, a voulu s’entretenir avec les travailleurs pour connaitre leurs préoccupations majeures. Devant le ministre, le secrétaire général a lu notre plateforme revendicative dont une copie a été remise au conseiller technique du ministre. «C’est suite à cette visite que notre secrétaire général a été muté arbitrairement», a-t-il précisé.
De son avis, la direction a profité de cette situation pour muter arbitrairement leur secrétaire général et rejeter la faute sur le ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable. «Nous avons été reçus par le ministre et, il nous a assuré qu’il n’a rien à voir avec cette décision de mutation ».
Et de poursuivre : « C’est ainsi, que lors de notre assemblée générale, les travailleurs ont décidé d’observer deux jours de sit-in pour montrer à l’opinion nationale que nous ne sommes pas d’accord avec cette mutation arbitraire de notre secrétaire général. Par ailleurs, les travailleurs demandent aussi, l’exécution du protocole d’accord signé entre le comité syndical et la direction ».
Rappelons que l’Agence Nationale de Gestion des Stations d’Epuration du Mali (ANGESEM) est une structure exécutive qui a été constituée sous forme d’un établissement public à caractère administratif. Elle a pour mission de promouvoir et veiller à la gestion des ouvrages d’assainissement, d’identifier, d’organiser et renforcer les capacités d’étude et de réalisation des infrastructures d’assainissement, de concevoir, coordonner, suivre et contrôler la réalisation, l’installation ou la réhabilitation des ouvrages d’équipements.

Modibo KONE

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur