Affaire de l’infiltration des syndicats par l’opposition : La sortie de Ras Bath n’a pas convaincu les cheminots

Une tempête tend à se lever dans la vie sociale malienne. Les allégations du célèbre chroniquer Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath relatives à l’infiltration des groupements syndicaux par l’opposition pour affaiblir le régime d’IBK pourraient être le germe.

Un phénomène est la manière dont une chose, un fait psychique ou social se manifeste à la sensibilité d’un être vivant. Selon les sages, quels que soient les jours et les nuits passées ; tout phénomène est appelé a disparaître. Cette observation épargnera-t-elle le porte-parole du collectif des défenseurs de la République dont certains nommaient le phénomène Mohamed Youssouf Bathily 😕

De la manière ou les choses se déroulent l’animateur de l’émission ‘’grand dossier’ à peu de chance de subsister si toutefois il ne change pas de stratégies de lutte voire , même mettre son entourage sous scanner avant de dire ou de faire quoi que ce soit. Cet enregistrement audio fait en son « insu » et qui fait aujourd’hui débat peut lui servir de leçon.

En effet, depuis l’Espagne la ou il est en pérégrination ; pardon en déplacement, le fils de l’ancien ministre de justice jette les cailloux dans le champs bien désherbé des syndicats des différentes structures professionnelles qui ont récemment opté a des cessations de travail pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

Loin d’être tombées du ciel, ces aventures qui ont , en un moment, paralysé le pays tout entier seraient nées d’une chaine d’infiltration nocive de l’opposition sous la direction de l’opposition sous la direction de l’honorable Soumaila Cisse et l’ancien « PETIT MONSIEUR » Tiebile Drame qui était le porteur du plan machiavélique.
Des propos qui ont, du berger a la bergère, été démentis par le secrétaire général du syndicat des travailleurs des rails(SYLTRAIL) à travers un communique rendu public le weekend dernier.
Et face aux questions de « Comment » Le SYLTRAIL a été infiltré, et « par qui » ?; Mohamed Youssouf Bathily a fait une énième sortie, le dimanche dans l’après midi ; mais qui n’a visiblement pas atténué les tentions au sein du groupement syndical des 496 cheminots qui ont perdu certains collègues lors de leur grève de la faim observée durant une centaine de jours.

Joint par téléphone pour savoir leur position après la réaction de Mohamed Youssouf Bathily, le leader des associations et syndicat des travailleurs des rails, mahamane thienta a répondu en ces termes « la réunion qui était programmée par rapport a ce que Ras Bath a dit n’a pas eu lieu aujourd’hui (hier lundi) pour des raisons indépendantes.

Mais nous sommes sur ce que nous avons dit dans notre communiqué. Il est sorti, et s’est un peu justifié, mais nous, nous tenons à ce que nous avions dit. Il a dit qu’on a été infiltré et comment ? c’est tout ce que nous demandons ». et d’enchainer que les conseillers techniques sont en train d’analyser ce que le chroniqueur Ras Bath a dit . « ceux-ci vont nous faire des propositions , a-t-il conclu. Il a cite plusieurs syndicats, mais c’est notre cas qui nous intéresse.
Nous avons fait ce que nous devrions faire, c’est a dire démentir ce qu’il a dit ». a conclu Thienta avant de conclure que c’est la prochaine réunion qui va décider si le comite syndical s’aventurera dans une procédure judiciaire ou pas.
C’est le wait and see !
Seydou Konate

SourceLe Combat

Suivez-nous sur Facebook sur