Actions de Développement de la Commune IV Le MPC-DC vise l’émergence à travers des réalisations phares

» Ce sont des actions citoyennes et patriotiques qui peuvent aujourd’hui contribuer au développement local « . Fort de ce constat, le président du  Mouvement Patriotique pour la Citoyenneté et le Devoir Civique (MPC-DC), Cheick Oumar Koné a, depuis quelque temps, entamé une vaste opération de développement dans la Commune IV pour le bonheur des populations.

 

Le Mouvement Patriotique pour la Citoyenneté et le Devoir Civique est une association citoyenne créée en juin dernier, qui entend contribuer au développement de sa commune. Pour son président, Cheick Oumar Koné « personne ne viendra développer le Mali à notre place. Si chacun joue sa partition cela va aider le pays à émerger« .

Et d’indiquer que c’est cette émergence que son organisation prône pour un développement harmonieux de la commune et du district de Bamako,  » pendant l’hivernage, nous recensons les rues impraticables, appuyons les mosquées en reconstruction, contribuons à l’électrification des endroits obscurs pour la sécurisation des citoyens, entre autres« .

L’opérateur économique de souligner que le Mali pratique, depuis 58 ans, le même système politique. Les hommes politiques demandent d’abord aux populations de les aider, eux, ensuite, poseront des actions citoyennes « . Ce système doit changer« , clame-t-il. Avant de déclarer qu’il est grand temps que l’on se ressaisisse, qu’on se donne la main pour la paix, la cohésion sociale. Et de poursuivre que « c’est à nous de faire ce pays, de sauver ce pays. Soyons patriotes et de bons citoyens« .

C’est fort de cette noble ambition que l’élu communal a posé des actions salutaires dans la commune. Parmi lesquelles la réhabilitation des bretelles de 30 et 20 mètres,  » Gnègnè-carré » et de la maternité de Djicoroni-Para. Trois jours après, ces rues ont été pulvérisées avec de l’insecticide.

Sur sollicitation de la chefferie de Sébénikoro, qui n’avait aucun corbillard, deux véhicules répondant à cette fonction ont été mis à leur disposition. La voie qui mène au cimetière de Sébénikoro et celle de Taliko qui conduit à l’Amaldème, dont l’état de dégradation était très avancé, ont également été réhabilitées.

Sans compter des appuis financiers aux mosquées en reconstruction à travers la Commune IV, à savoir la mosquée Doucouré à Djicoroni-Para, la mosquée Kalapo à Hamdallaye, la première mosquée de Sibiribougou et celle de Kalabanbougou.

Falé  COULIBALY

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur