Abdel Kader Haïdara, président de Savama-DCI : SECOND TITRE DE Dr HONORIS CAUSA DE L’UNIVERSITÉ DE NEW YORK

L’Université de New York, aux Etats-Unis, attribue à Dr Abdel Kader Haïdara un second titre de Docteur Honoris Causa. La première avait eu lieu, il y a quelques années. C’était pour sa contribution exceptionnelle à la recherche sur la littérature islamique en Afrique. Cette fois-ci, les universitaires américains apprécient un autre aspect du travail d’Abdel Kader Haïdara.


En hommage à ses actions de sauvegarde et de valorisation des manuscrits anciens de Tombouctou, le président exécutif de l’ONG Savama-DCI, Dr Abdel Kader Haïdara vient de se voir attribuer un second titre de Docteur Honoris Causa en Lettres et sciences humaines par l’Université de New York. C’était lors d’une belle cérémonie organisée au Yankee Stadium de l’Université de New York, le 22 mai dernier. A travers ce titre, c’est toute la nation malienne qui se voit récompenser pour ses efforts en faveur de la préservation de son riche patrimoine culturel écrit.
Lors de cette cérémonie, les responsables de l’Université ont salué le remarquable travail qu’effectue au quotidien le Dr Abdel Kader Haïdara dans la conservation, la valorisation et l’exploitation des manuscrits anciens. Pour eux, cette nouvelle distinction est le gage de son dévouement sans faille à la cause des manuscrits anciens du Mali.
La vie d’Abdel Kader Haïdara est indissociable de celle de la Bibliothèque commémorative Mamma Haïdara qu’il a initiée et à laquelle il consacre tout son temps et toute son énergie. Le père d’Abdel Kader, Mamma Haïdara n’était pas seulement un Qadi (juge), il enseignait également les sciences classiques islamiques telles que la jurisprudence et la grammaire arabe. Sa bibliothèque personnelle était l’une des plus vastes et des plus anciennes de la ville de Tombouctou.
A la mort de Cheick Mamma Haïdara, en 1981, son fils Abdel Kader assure la relève dans la gestion de la bibliothèque et se lance dans une vaste entreprise : rassembler le plus grand nombre de manuscrits pour les préserver, les faire connaître et permettre au monde entier d’accéder à ces trésors de la culture. Prêtant son assistance à d’autres propriétaires de collections, Abdel Kader Haïdara a aussi activement participé à la mise en place d’autres bibliothèques.
« C’est pour sa formidable contribution au rassemblement et au sauvetage de ces trésors culturels » que l’Université de New York est fière de lui décerner ses insignes de Docteur Honoris Causa. Abdel Kader Haïdara, président exécutif de l’ONG Savama-DCI (Sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique) est aussi secrétaire aux affaires culturelles de l’Association pour l’évolution de l’Université de Sankoré de Tombouctou. Il est également membre de la World Digital Library, initiative de l’UNESCO et de la Library Of Congress des USA.
Abdel Kader Haïdara a aussitôt «dédié cette distinction au Mali tout simplement».
Youssouf DOUMBIA

Source: L’Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur