8 MARS : Les Amazones de la FMOS-FAPH/USTTB montrent le bon exemple

Dans la mouvance des festivités du 8 mars 2019, la branche féminine de l’état-major “ALLURE”, répondant au nom “d’Amazone”, a réalisé une série d’activités. Il s’agit surtout d’activité humanitaire, de solidarité et d’entre-aide.

 

Pendant trois jours d’affilé soit du 5 au 8 mars 2019, les Amazones de la Faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) et de la Faculté de pharmacie (FAPH) n’ont point chômé. Selon elles, la fête du 8 mars est une excellente occasion pour poser des actes concrets à grand impact.

“Conscientes que le dépistage précoce du diabète pourra sauver de nombreuses vies, nous l’avons initié en collaboration avec l’ONG diabète en faveur des habitants du Point-G et de Segoubougouni”, nous confiera Céline Diarra, étudiante en 4e médecine et présidente des Amazones à travers un entretien téléphonique.

Pour elle, cette activité a été très bénéfique à plus d’un titre, car des patientes nouvelles ont été détectées et prises en charge par leur partenaire. A l’en croire, également conscientes de l’importance du sang et de son manque crucial dans nos structures sanitaires, les Amazones, ont organisé une journée de don de sang pendant laquelle plusieurs poches ont été récupérées et acheminées à la banque de sang.

Selon Céline, le 8 mars doit être une occasion pour mieux éclairer la femme sur ses rôles et missions dans la société. “J’exhorte mes camarades étudiantes à être plus entreprenantes et à prendre conscience de la chance qu’elles ont eue d’avoir été à l’école et surtout d’avoir été universitaires”, a-t-elle mentionné. Profitant de l’occasion, Melle Diarra a souhaité une bonne fête de 8 mars à toutes les femmes du monde, avec une mention spéciale pour ses camarades étudiants.

Un autre temps fort des trois jours d’activités fut l’organisation d’un déjeuner d’amitié en faveur de tous les étudiants de la FMOS-FAPH.

Drissa Kantao

===================

Ayant pour slogan partageons pour un sourire de plus, les membres de l’association Havre de charité et d’abnégation  (HCA) ont profité du 8 mars pour lancer leurs activités au titre de l’année 2019. A cet effet, cinq veuves du quartier du Point-G ont bénéficié des kits alimentaires.

En attendant d’avoir des partenaires financiers capables de les soutenir, les membres du HCA misent sur l’effort personnel. En effet, conscients qu’il ne s’agit pas forcément d’être riche pour venir en aide à ses semblables, ces humanitaires en herbe impressionnent de par leur largesse.

Ayant compris que le 8 mars est également une bonne occasion pour soulager la femme, chaque membre du HCA sera invité à mettre la main à la poche pour une cotisation minimale de 1000 F CFA. Avant d’investir le montant perçu en riz, mil, huile, savon et sucre pour cinq familles veuves du Point-G.

Remerciant du fond du cœur les donateurs, chacune des bénéficiaires a égrené un chapelet de bénédictions pour eux. Tout en espérant les revoir à la prochaine occasion.

Pour les personnes désireuses d’intégrer le HCA, ils peuvent joindre le +223 90 67 09 04 par ailleurs pour ceux qui veulent soutenir les différentes initiatives du HCA sans y faire partie, ils peuvent joindre la trésorière au 72 26 02 56.

Drissa Kantao

Suivez-nous sur Facebook sur