23E SESSION ORDINAIRE DU CA DE L’APEJ : Baisse de régime

Le Conseil d’administration de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (Apej) s’est réuni en session ordinaire le jeudi 20 Février 2020 à son siège, sous la présidence de Jean-Claude Sidibé, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

 

Au cours de cette 23è session ordinaire, les administrateurs ont examiné et approuvé plusieurs documents à savoir : les procès-verbaux de la 22è session ordinaire et de la 29è session extraordinaire tenues respectivement le 31 janvier et le 25 juillet 2019, le point d’exécution des résolutions et recommandations 2019, le rapport d’activités et le rapport d’exécution du budget de 2019 ainsi que le Plan d’actions et le budget 2020 qui connait une baisse de 36,68 % sur l’exercice précédent.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a relevé le contexte extrêmement difficile pour l’Apej en raison de la persistance de ses difficultés budgétaires depuis 2019. Il a souligné que cette situation a entraîné une réduction considérable des activités de la structure dans l’ensemble des composantes du Programme Emploi Jeune, la détérioration de sa perception auprès de plusieurs partenaires et la démotivation de certains travailleurs de plus en plus inquiets quant à l’avenir de l’agence.

Le ministre a enfin remercié le BIT, la Banque mondiale, le Fida, la Bad, SwissContact, Lux DEV, la Coopération technique belge, l’Union européenne et le Pnud qui permettent à l’Apej d’exécuter des activités sur le terrain au profit des jeunes du Mali. En 2020, l’Apej a obtenu auprès de ces partenaires une contribution de 2,6 milliards F CFA.

Au cours de l’exercice 2019, les interventions de l’Apej ont permis le renforcement de l’employabilité chez 6 515 jeunes, 12 301 jeunes ont bénéficié des actions de développement de l’esprit d’entreprise alors que 5 069 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement financier. La politique de recouvrement a permis de récupérer 48 127 178 F CFA auprès des jeunes promoteurs.

Le plan d’actions 2020 prévoit la mise en œuvre de 74 activités qui toucheront directement 7 615 jeunes dont 30 jeunes en stage de qualification professionnelle, 675 dans les activités Himo, 200 jeunes pour le volet sensibilisation en entrepreneuriat, 6 760 projets ou kits financés grâce à l’appui du PRESAN KL, du PIC III, du Procej et du Projet Ejom.

Au terme de la session, les administrateurs ont fortement recommandé la réinstauration de la Taxe Emploi-Jeune dont le plaidoyer a été confié au CNJ-Mali, le maintien des appuis au CNJ Mali, l’implication des administrateurs dans certaines activités de terrain, l’élaboration d’un Plan stratégique de développement de la structure, la réalisation d’un projet pilote de formation/insertion de sortants des CFP.

Casimir Sangala (correspondance particulière)

Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur