1re édition de “campus citoyen plus” : Inculquer la valeur de la citoyenneté aux élèves et étudiants

Le ministre de la Jeunesse et des Sports a procédé le 19 novembre, à l’Acropole de la Fast sur la colline de Badalabougou, au lancement de la semaine de la citoyenneté “Campus Citoyen Plus”, un projet initié à l’intention des jeunes universitaires. Cette semaine a pour objectif non seulement de favoriser, au niveau des universités du Mali, l’émergence d’élèves et étudiants pétris de valeurs, profondément ancrés dans les pratiques positives de notre société, mais aussi de développer l’esprit de civilité.

La cérémonie de lancement de la Semaine était co-présidée par Arouna Modibo Touré, ministre de la Jeunesse et des Sports et Pr. Mahamadou Famanta, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en présence de colonel Ousmane Dembélé, directeur général du Centre national des œuvres universitaires (Cenou), de Lassina Niangaly, secrétaire général du bureau de coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), ainsi que plusieurs membres de son cabinet. C’est pour contribuer à faire de l’espace scolaire et universitaire un lieu apaisé et lui redonner son lustre d’antan que le département de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’Association des élèves et étudiants du Mali ont initié cette première édition de la Semaine de la citoyenneté “Campus Citoyen Plus”.

“Notre pays, le Mali, dès son accession à la souveraineté nationale et internationale, a fait de l’encadrement, de l’appui-conseil à la jeunesse, une priorité. Pour ce faire, un accent particulier a été mis sur la promotion des valeurs de citoyenneté et du civisme en vue de bâtir une nation forte et prospère. Cela s’est traduit par la mise en place de plusieurs initiatives dont la Semaine de la jeunesse, les sessions connaissances du Mali, le Mouvement national des pionniers, les champs-école, les camps nationaux de jeunesse et bien d’autres”.

C’est sur ses mots que le ministre de la Jeunesse et des Sports a entamé ses propos, avant d’ajouter que plus récemment, cette volonté a été matérialisée par Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita qui, pour la première fois, a créé un ministère dédié à la Construction citoyenne en 2014. C’est dans ce cadre qu’a été engagé le processus de formulation de la politique nationale de la citoyenneté et du civisme et son plan d’action quinquennal, adopté en septembre 2017.

“Ce plan prévoit dans son action 29, le développement d’un cadre de partenariat fécond avec les ministres sectoriels d’une part et d’autre part avec les collectivités, la société civile et l’Association des élèves et étudiants du Mali pour le renforcement de la citoyenneté et du civisme. L’école, en tant qu’institution républicaine, plus particulièrement l’université, a pour mission d’inculquer le savoir et le savoir-faire aux jeunes. Malheureusement, aujourd’hui, force est de constater que l’espace universitaire du Mali est devenu un espace où s’expriment toutes les formes de violences. Pour trouver des solutions à cela, nous avons décidé, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’AEEM, d’initier cette semaine de citoyenneté ‘Campus Citoyen Plus’”, a-t-il expliqué.

Placée sous le thème “Rôle de l’éducation à la citoyenneté dans la lutte contre la violence dans l’espace scolaire et universitaires”, la semaine “Campus Citoyen Plus” permettra non seulement de favoriser, au niveau des universités du Mali, l’émergence d’élèves et étudiants profondément ancrés dans les pratiques positives de notre société, mais aussi de développer l’esprit de civilité et, partant, de camaraderie entre eux.

“Le Campus Citoyen Plus contribuera à restaurer l’autorité de l’enseignant à l’école, à renforcer l’assiduité des élèves et étudiants et à faire de l’espace scolaire et universitaire, un espace d’apprentissage, d’éclosion des initiatives créatrices de richesse pour le pays. Je puis vous dire que le monde actuel est très rude et que seuls les plus performants tireront leur épingle du jeu. A travers cette semaine, il s’agit d’épouser les comportements, attitudes et pratiques concourant à restaurer la culture de l’excellence dans l’espace scolaire et universitaires et à faire du Mali, un référentiel dans le concert des nations”, a-t-il précisé.

Le secrétaire général de l’AEEM a remercié le ministre de la Jeunesse et des Sports pour cette belle initiative envers les élèves et étudiants du Mali. “C’est l’occasion pour moi de féliciter le ministre Arouna Modibo Touré pour tout ce qu’il a fait pour la promotion de la jeunesse au Mali. A travers l’organisation de cette semaine, nous allons tout mettre en œuvre afin de restaurer la culture de l’excellence dans l’espace scolaire et universitaire du Mali”, a-t-il laissé entendre.

Plusieurs activités sont prévues au cours de la semaine, dont un panel sur la citoyenneté et le civisme, des compétitions de football entre quatre facultés des universités de Bamako, des journées de salubrité et des feux de camps.                      Mahamadou Traoré

Source: journal Aujourd’hui Mali

Suivez-nous sur Facebook sur