Pourrissement du système sanitaire du Mali: Badjimé Kanté interpelle Michel Hamala Sidibé

Fort de sa riche expérience sanitaire è travers le monde grâce à sa mission au système des Nations unies, de sa riche adresse forgée au cours de sa carrière onusienne ainsi que sa proximité supposée ou réelle avec le président IBK, le système sanitaire du Mali connait peu d’évolution, cinq mois après l’arrivée de Michel Hamala Sidibé à la tête du ministère de la Santé. Au regard des liens qui les unissent, Badjimé Kanté, ce bouillant syndicaliste connu à Gabriel Touré interpelle, à travers ces lignes le ministre de la Santé.

Cela fait bientôt 5 mois que la confiance du Président Ibrahim Boubacar KEITA s’est portée sur votre personne pour beaucoup soulager ses compatriotes. Vous êtes parait-il une des rares personnes à pouvoir lui dire certaines vérités en face et sans détour nous avait-on dit. Sur le plan protocolaire, le Département de la santé a quitté la 23e position avec le professeur Samba SOW (si je ne me trompe) pour la 2e. Donc, juste après le PM, c’est vous. Ou bien ? Vous avez vu près de 200 systèmes de santé différents en raison de votre riche et longue carrière internationale dans le système des Nations unies. Vous avez fait le tour du monde et le monde entier vous connait. C’est vrai ou c’est vrai ?
À mes yeux, et aux yeux de bon nombre de mes concitoyens, vous êtes un Malien nouveau, qui n’est mêlé de près ou de loin à aucun scandale.
En vous installant le lundi 06 mai 2019 dans vos bureaux comme ministre de la Santé et des Affaires Sociales du Mali, vous avez suscité beaucoup d’espoirs chez ce peuple qui a tant souffert. Nous fûmes des millions à retrouver un peu d’espoir en le Mali. Le même jour, vous m’avez reçu et nous avons discuté plus de 90 minutes. Puisque vous avez passé une bonne partie de votre vie en dehors du pays, permets-moi de te rappeler juste deux petites règles du mandé :
1- Au Mandé, Noumou (Nyamakala) tè gossi
2- La charte de kouroukan fouga dans le chapitre I – portant sur L’ORGANISATION SOCIALE en son article 2 stipule : Les nyamakalas se doivent de dire la vérité aux Chefs, d’être leurs conseillers et de défendre par le verbe les règles établies et l’ordre sur l’ensemble du royaume.
Mon cher Michel, chaque fois que nous nous sommes vus toi et moi, tu m’as demandé de t’aider sans essayer de te plaire et que ta porte me restera ouverte toujours. Ç’aurait été d’autres, ils auraient élu domicile chez toi, depuis longtemps. Permet moi de préciser ceci : Je ne suis ni hautain, ni présomptueux, ni méchant, ni au service de qui que ce soit. J’ai une éducation, des convictions et un rôle à jouer dans la société donc jamais, je ne chercherai à te plaire ni à toi ni à aucune autorité. Est-ce clair ? ″a fôh ko awô ″. Au cas où tu ne le sais pas, tu es l’un des rares ministres d’IBK pour qui les Maliens ont encore un peu d’estime et sur qui nous comptons énormément.
Vous voilà aux commandes maintenant depuis 5 mois. À moins que vous n’ayez aucune marge de manœuvre, sinon les premiers résultats devraient être là. Pour votre information :
– Les usagers sont toujours très mal accueillis dans toutes les structures sanitaires du Pays ;
– Le Numéro vert permettant aux usagers victimes d’abus de se plaindre, dont je vous ai proposé et que vous avez promis officiellement aux Maliens n’est toujours pas en service ;
– Le manque de personnel qualifié dans les hôpitaux cause toujours d’énormes préjudices ;
– Le plateau technique reste insuffisant, voire inapproprié pour des soins humains ;
– Aucune leçon n’a été tirée de récentes amputations à Gabriel TOURE et pire un autre enfant y a été amputé de la jambe il ya quelques semaines ;
– Certaines Catégories de personnels courent toujours derrière leurs dus et s’organisent pour exiger des solutions dans les prochains jours ;
– Les budgets alloués aux hôpitaux laissent très peu de chance de survie aux malades et potentiels malades que nous sommes toi et moi.
Alors, N’Térikè Michel que nous rapporte concrètement votre proximité avec le grand chef, votre riche carnet d’adresses et votre longue expérience internationale ? Seriez-vous devenu un Malien comme Markatié DAO et moi ? Avez-vous déjà reçu vos doses de vaccins contre ce qui peut pousser un homme à se surpasser pour la santé de ses concitoyens ?
Ton récent tweet pour féliciter le Président de la République était une grosse erreur, ne le refait plus jamais. I ya mein wa ? Toi tu n’étais pas là, mais nous on n’a jamais quitté ce pays. Pour ta Gouverne, en 6 ans, IBK n’a entrepris aucune réforme du système sanitaire du Mali pouvant lui valoir une quelconque reconnaissance. L’assurance Maladie universelle est si je ne m’abuse juste dans les discours, mais n’est pas encore une réalité au Mali. Les CHU, les Cscoms, L’ANAM et L’AMO sont à l’actif des plus soucieux de la santé des Maliens que ton ami. Laisse désormais de tels ″bloff″ à la communication présidentielle et occupe-toi de te faire beau pour rencontrer la mère de ma copine Adam.
Ton pote Bakadia ka Badjime

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur