Notre santé: Les troubles digestifs : Très souvent passagers

Les gênes abdominales sont fréquentes et représentent souvent des motifs de consultation dans nos établissements sanitaires. La gêne peut être décrite comme une indigestion, un ballonnement, une satiété précoce, une plénitude postprandiale, un tiraillement ou une brûlure. Ce sont des troubles qui n’indiquent pas nécessairement une maladie, mais peuvent survenir si l’on mange ou l’on boit trop ou en cas d’intolérance alimentaire ou de prise de médicaments avec l’estomac vide. Ces troubles digestifs sont appelés aussi dyspepsies.


Pour le nutritionniste, Dr Mamadou Traoré, de la direction générale de la santé, il s’agit d’une affection courante qui peut toucher tout individu. Mais, il s’est empressé de préciser que la plupart du temps, l’indigestion n’est pas grave et ne perdure que quelques temps. Elle se caractérise par des douleurs plus ou moins intenses et des brûlures d’estomac.
Selon le spécialiste, l’indigestion est généralement associée à un problème alimentaire. Lorsque nous mangeons, l’estomac produit de l’acide. Ce liquide peut parfois irriter l’estomac. Cette irritation de l’estomac entraîne alors des douleurs et des sensations de brûlures, a expliqué le nutritionniste.
Mais, il a aussi indiqué que d’autres facteurs peuvent occasionner l’indigestion à savoir la prise de certains médicaments, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et l’obésité. Il y a aussi la grossesse et les changements hormonaux, la consommation du tabac ou de l’alcool, entraînant une production accrue d’acide au niveau de l’estomac qui peuvent être à l’origine.
Il a aussi incriminé une mauvaise hygiène alimentaire (manger à des heures irrégulières, déguster ou avaler de grosses tranches de nourriture sans une bonne mastication au niveau de la bouche), le stress et l’anxiété, la hernie hiatale (passage d’une partie de l’estomac dans l’œsophage), un ulcère gastrique (de l’estomac).
Comme principaux symptômes de l’indigestion, le médecin a cité les douleurs et les brûlures d’estomac. Mais il a ajouté que d’autres signes cliniques peuvent annoncer une indigestion tels que les maux de ventre ou l’inconfort abdominal, une sensation d’être lourd et ballonné, subir des remontées d’aliments à la suite d’un repas, diarrhée, nausées et vomissement, souvent la fièvre  ou les maux de tête, voire la fatigue.
Sur cet aspect, le médecin nutritionniste a précisé que ces symptômes apparaissent généralement à la suite de la prise d’un repas. Toutefois, il peut y avoir un délai entre la prise d’un repas et l’apparition de tels signes cliniques. Le diagnostic est préalablement clinique. Lorsque le médecin suspecte une indigestion, d’autres examens complémentaires doivent être réalisés : un test antigénique de selles, une analyse sanguine afin de déterminer l’éventuelle présence d’un agent infectieux.
Concernant le traitement de l’indigestion, Dr Mamadou Traoré, a relevé que cela varie en fonction de la cause des symptômes.
La plupart des patients atteints d’une indigestion sont capables d’atténuer leurs symptômes par une simple modification du régime alimentaire et autres mauvaises habitudes de vie (tabagisme, alcoolisme, sédentarité, etc.) La prescription d’antiacides permet également l’atténuation des symptômes associés à l’indigestion. Pour bien digérer, le nutritionniste a recommandé de manger équilibré, c’est-à-dire de privilégier des légumes et des fruits.
à en croire le spécialiste, la mastication est importante pour éviter à l’estomac des efforts inutiles. La perte de poids, la pratique d’exercices physiques réguliers ou une alimentation saine et équilibrée, permettent de limiter le risque d’indigestion. Il a aussi recommandé d’éviter les aliments épicés ou très gras, le café, le thé, la cigarette ou l’alcool.

Fatoumata NAPHO

Source: L’Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur