NETTOYAGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE AU MALI

Michel Hamala Sidibe rompt avec les anciennes pratiques

Les Hôpitaux du Mali sont devenus des mouroirs depuis un moment. Ce n’est pas notre invention mais c’est la triste réalité dans nos centres de santé, en témoigne le cas de l’Hôpital Gabriel Touré. Et le rapport du Vérificateur général publié cette semaine l’atteste très clairement : la faiblesse du plateau technique et les produits périmés ont occasionné plusieurs cas de décès particulièrement des nouveau-nés. A ceci s’ajoutent les problèmes des structures sociales devant travailler de connivence avec les centres de santé pour soulager les peines des citoyens. Une situation catastrophique qui aurait obligé le patron du département de la santé, Michel Hamala Sidibé à prendre des décisions courageuses pour limiter les dégâts.

Mettre fin aux désordres qui règnent au sein notre système sanitaire est entre autres prérogatives ainsi assignées au nouveau patron du ministère de la Santé et des Affaires Sociales, M. Michel Hamala Sidibé. Face à l’urgence, il ne fallait pas moins que ce dernier en termes de compétence mais aussi d’expériences. Et parlant de cette dernière, elle ne manque pas chez celui qui a pendant des années travaillé dans des organisations internationales, telle l’ONUSIDA, encore dans la santé. L’homme s’y connait bien dans son domaine.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 12 JUILLET 2019

PAR KADOASSO I.

 NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook sur