Marché de Sabalibougou : véritable menace pour la santé publique

Le marché de Sabalibougou devient de plus en plus impraticable à cause de son état de souillure. Pour davantage s’imprégner de cette histoire attentatoire au droit à la santé promis par les normes maliennes, l’équipe du journal le pays s’est, dans le cadre de sa mission patriotique, rendue ce mardi 07 août 2018 audit marché pour avoir plus de renseignements. Les vendeurs interrogés disent être responsables de l’état actuel de leur marché.

Difficile à croire mais il faut reconnaitre que l’état actuel du marché de Sabalibougou est une véritable menace pour la santé de ses populations consommatrices des condiments et des marchandises parvenant dudit marché. A l’enceinte, on y trouve des immondices, des eaux usées coulant presque partout, des viandes en vente exposées à toute sorte de maladies voire la pollution atmosphérique dans certaines parties due au degré de la salissure du marché. Comme paradoxe, c’est que ces vendeurs s’opposant à la décision d’aménagement du marché y vendent tous les jours pour subvenir à leur besoin. Interrogé pour savoir le rôle qu’a joué le maire Karim Togola face à cette situation frustrante.

Bakary Touré rappelle qu’après les opérations de recensements en 2017 déroulés sous la houlette dudit maire, plus de 5000 vendeurs démembrés se sont pour certaines raisons opposés à l’aménagement d’un marché qui, de nos jours demeure impraticable en matière de vente ou d’achat pour toute personne consciente de la gravité des impacts de consommer ces condiments vendus dans cet état déguillasse. Ces raisons comportent entre autres : les problèmes de sympathie entre les vendeurs concernés et notamment ceux qui sont désignés pour la plaidoirie des autres, l’appréhension de pertes de places par les anciens occupant du marché après la construction dudit marché par la mairie et l’implication des politiques dans le jeu.

Toujours au chapitre d’aménagement de ce marché de Sabalibougou, le recenseur Bakary Touré dit n’être pas déçu du maire Karim Togola pour des simples raisons qu’il n’a ménagé aucun effort quant au respect du décret exigeant la construction dudit marché. A ses idées, de même qu’à celles des témoignages que nous avons recueillis, le problème aujourd’hui, réside au niveau des populations elles-mêmes et non du maire qui a tout fait pour sensibiliser mais hélas. Quant au maire Karim Togola, plus de 5 milliards de F-FCFA avaient été décaissés par le gouvernement uniquement  pour l’aménagement de ce marché  en plus des travaux de goudronnage de certaines routes de Sabalibougou. Mais suite aux refus catégoriques de la population, tout a été arrêté. Aussi, précise-t-il, des travaux de sensibilisations continueront après les élections du président de la république pour que la population puisse davantage comprendre l’utilité d’aménager ce marché susceptible de porter atteinte à la santé publique. À noter qu’il a aussi promis de pallier le déficit d’eau dans certaines parties du quartier de Sabalibougou dans les 6 mois à venir

Mamadou Diarra, stagiaire

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur