Journée Internationale de la Lutte contre la Fistule obstétricale 2019

Keita Aminata Maiga inaugure à Koulikoro le nouveau Centre de prise en charge des femmes fistileuses

La Première Dame, Présidente de l’ONG Agir a présidé la célébration de la Journée Internationale de Lutte contre la Fistule à Koulikoro, le 23 Mai 2019.

Comme chaque année, Keita Aminata Maiga s’est fait le devoir d’être présente à la cérémonie, pour apporter son soutien aux actions entreprises pour améliorer le quotidien des femmes victimes de la fistule au Mali.
Cette présence de la Première Dame renforce sa conviction, que le bien-être de la famille passe forcément par le bien-être de la femme. C’est pourquoi aucune action en faveur de la femme ne saurait être mise en marge, encore plus quand il s’agit de rétablir la dignité de la femme, de la mère.

Conscients de l’engagement constant de la Première Dame aux côtés des femmes, en particulier les femmes fistileuses, tous les intervenants, le Directeur National de Intrahealth, le Directeur Général d’Orange Mali, le Ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté, assurant l’intérim de son collègue de la Santé, ont vivement remercié Keita Aminata Maiga.

La Journée 2019 de la lutte contre la fistule obstétricale à Koulikoro a été marquée par l’inauguration du Centre d’Accueil et d’Hébergement pour les femmes souffrant de la Fistule Obstétricale au Centre de Santé de Référence de Koulikoro.

Le ruban symbolique a été coupée par la Première Dame une année jour pour jour après avoir posé la première pierre de l’édifice le 23 Mai 2018. Ledit centre a été entièrement réalisé par la Fondation Orange Mali et équipé par Fistula Mali à travers Intrahealth. http://bamada.net/journee-internationale-pour-lelimination-de-la-fistule-obstetricale-une-generation-sans-fistule-est-possible Le Centre de Koulikoro d’une capacité de 20 lits, est le deuxieme du genre de la Fondation Orange après celui de Sikasso.

Après la coupure du ruban, la Première Dame a eu droit à une visite des lieux. Accordant beaucoup l’intérêt à l’infrastructure, Keita Aminata Maiga, a échangé avec les responsables pour plus d’informations sur le processus de prise en charge des patientes.

Rappelons que la fistule obstétricale est une lésion qui survient lors d’un accouchement long et difficile et qui handicape fortement la femme, qui, en général, est rejetée par la société.
Mais depuis de nombreuses années la prise en charge des femmes s’est nettement améliorée avec la sensibilisation et les opérations chirurgicales qui sont de plus en plus courantes et de moins en moins coûteuses et souvent même, gratuites dans les centres financés par l’USAID à travers notamment Intrahealth Mali.

Source: Maliactu.info

Suivez-nous sur Facebook sur