Incendie à l’Hôpital régional de Kayes : DES DÉGÂTS MATÉRIELS ESTIMÉS À 126 MILLIONS DE FCFA

Un incendie a ravagé le 31 mars 2019 le Laboratoire d’analyses biomédicales de l’Hôpital régional Fousseyni Daou de Kayes, causant des dégâts matériels estimés à 126 millions de Fcfa. D‘après Lassana Camara, responsable du service administratif et financier de l’hôpital régional, cette évaluation concerne uniquement les équipements qui ont été achetés par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. On ne connait pas la valeur des autres équipements acquis sous forme de dons.

Aucune salle du 1er étage du bâtiment n’a été épargnée par ce sinistre qui, fort heureusement, n’a pas occasionné de pertes en vie humaine. Des appareils de biochimie, des stocks de thermomètres, des réfrigérateurs, des congélateurs et la banque de sang, parmi tant d’autres, ont été détruits au cours de l’incendie qui serait provoqué par un court-circuit.

Certains équipements calcinés étaient stockés dans les couloirs, comme nous l’avons constaté au moment de notre passage au Labo. « On a été averti par le responsable du Labo à 15h30. L’incendie a été provoqué par un court circuit. Seules les enquêtes de la protection civile et de la police qui sont en cours, nous édifieront davantage », a expliqué Lassana Camara.

Selon lui, la direction générale de l’hôpital est en train d’aménager des salles pour mettre en place un labo provisoire pour pouvoir faire face aux urgences en attendant la réfection et l’équipement du bâtiment incendié. « Ce travail va se faire en 48 heurs ou 72 heures. Nous avons commandé des réactifs. Déjà, le directeur général de l’hôpital est parti en mission à Bamako dans le but d’explorer des pistes de solutions. C’est le minimum que l’on puisse faire en attendant la réaction des autorités », a précisé le responsable du service administratif et financier.

En attendant la mise en place d’un labo pour parer au plus pressé, les patients et leurs proches ne peuvent que se tourner vers les laboratoires privés pour faire leurs analyses, dont les prélèvements de sang.

« Depuis dimanche, nos services sont paralysés. L’incendie a d’abord touché les plafonds, puis les climatiseurs de la grande salle technique, avant de se propager. Mais des dispositions sont en train d’être prises par notre direction pour la poursuite des analyses. Nous avons sollicité trois bureaux, dont les systèmes d’évacuation de déchets et d’électrification méritent d’être revus », a indiqué le Dr. Boubacar Ousmane Cissé, responsable du Labo.

Au moment où notre équipe de reportage s’entretenait avec le Dr. Cissé, un jeune homme était venu voir ce dernier pour se renseigner sur le dossier d’une malade mais, c’était peine perdue. Car, tous les documents et équipements qui se trouvaient dans les différentes salles techniques du Labo ont été calcinés.

Le gouverneur Mahamadou Zoumana Sidibé, le président du Conseil régional, Bandiougou Diawara et d’autres autorités se sont rendus à l’hôpital pour constater les dégâts.

Bandé Moussa  SISSOKO
AMAP-Kayes

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur