Dr Boubou Cissé, premier ministre à propos du COVID-19 : «Notre pays n’est pas à risque mais il est vulnérable», «Nous devons être prêts pour la prise en charge d’éventuels cas»

Sur les dispositifs de prévention en place contre la COVID-19, le Premier ministre,  Dr. Boubou  Cissé est satisfait. S’il estime que « notre pays n’est pas à risque mais il est vulnérable », il se veut prudent : « Nous devons être prêts pour la prise en charge d’éventuels cas de coronavirus ».

De l’épidémie de coronavirus est considérée désormais comme une pandémie. En vue de s’imprégner du dispositif de riposte dans notre pays, le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a visité le samedi 14 mars 2020, des hôpitaux de Bamako.

Dans ces établissements hospitaliers, le PM en compagnie du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a pu comprendre des dispositifs existants dans le cadre de la prévention et la réponse à la maladie à Coronavirus. Première étape de cette visite guidée du Premier ministre, l’hôpital dermatologique de Bamako, ensuite le Centre hospitalier et universitaire CHU-Point G et l’Hôpital du Mali.

Depuis plusieurs semaines, dans ces hôpitaux, des dispositifs de prévention et de réponse au Covid-19 ont été mis en place par le département de la Santé. Des dispositifs de prévention qui contiennent des lits, des salles d’isolement et des laboratoires mobiles capables d’être acheminés sur l’ensemble du territoire national dans le but d’analyser des échantillons des éventuels sujets porteurs du Covid-19.

« Nos équipes sont prêtes »

Fort des moyens techniques et sanitaires en place, Dr. Boubou Cissé a réitéré l’engagement de son gouvernement qui, en mettant en place ce dispositif renforcé, prouvait également sa volonté politique de faire face au coronavirus. « Notre pays n’est pas un pays à risque mais il est vulnérable. Il faut travailler à faire face à cette vulnérabilité », a déclaré le PM.

Plus loin, il a apprécié en même temps, les efforts déployés jusqu’ici par les équipes sanitaires. « Nous saluons la réaction rapide du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé qui donne des résultats », a laissé entendre Dr. Boubou Cissé.

En dépit des actions en cours pour circonscrire le mal, le chef du gouvernement invite à l’action. « Nous ne le souhaitons pas, mais nous devons être prêts pour la prise en charge d’éventuels cas de Coronavirus. Il faut tout faire pour que la transmission du virus ne soit pas domestiquée », a-t-il indiqué.

A ce jour, on peut affirmer que les moyens de riposte sont à la hauteur de la menace : « Ce que nous avons vu ici nous laisse croire que nos équipes sont prêtes pour la riposte. Les dispositions sont en cours pour que les centres de santé de référence et les centres de santé communautaire puissent bénéficier des dispositifs de prévention », a déclaré le Premier ministre aux termes de sa visite.

Le combat contre le coronavirus est déterminant d’où  les encouragements du PM à l’endroit des agents de santé. Enfin, il en appelle à la plus grande vigilance face au coronavirus devenu, depuis la semaine dernière, une pandémie selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Alpha Mahamane Cissé

L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur