Dix choses à savoir sur le coronavirus en Afrique

Si l’Afrique est à ce jour le seul continent épargné par le virus 2019-nCoV, beaucoup estiment qu’elle finira par être touchée à son tour, et soulignent l’impact économique de l’épidémie. Une inquiétude justifiée ?

  • Talon d’Achille

Pour l’OMS, l’urgence est d’éviter que le virus n’atteigne « les pays dont les systèmes de santé sont les plus faibles ». Sans prendre autant de précautions oratoires, les Américains qualifient l’Afrique de « talon d’Achille » et estiment que, si le virus 2019-nCoV atteint le continent, l’épidémie sera hors de contrôle.

Pour l’heure, l’Afrique est le seul continent épargné, mais les représentants locaux de l’OMS jugent « impensable » qu’elle le reste. L’aéroport de Johannesburg est considéré comme le point d’entrée le plus probable.

  • Matières premières

Depuis le début de l’épidémie, l’économie chinoise tourne au ralenti. Cela se répercute sur ses achats de matières premières, et donc sur les pays producteurs. Nigeria, Angola, Algérie, Gabon, Congo subissent une baisse du prix du pétrole de 14 %. Afrique du Sud, Guinée, Nigeria, Mauritanie ont vu le cours du minerai de fer plonger de 8 %.

Les prix de l’huile de palme et du café reculent aussi. RD Congo, Zambie et Ouganda peinent à écouler leur cuivre, tandis que le nickel malgache ou sud-africain s’entasse en attendant la réouverture des usines chinoises.

  • Transport aérien

 

JA

Suivez-nous sur Facebook sur