Atelier de Réflexion autour de la problématique des Ressources Humaines en santé

L’hôtel ONOMO de Bamako a servi de lieu pour abriter ce jeudi 31 octobre la cérémonie d’ouverture des travaux de l’Atelier de réflexion du groupe thématique du Prodess autour de la problématique des Ressources Humaines en santé dans le cadre de l’amélioration de la qualité des soins affectés par diverses insuffisances qui frappent le secteur de la santé telle que la faible rétention du personnel au poste.

Étaient présent à cette cérémonie, le Directeur des Ressources Humaines Monsieur Etienne Coulibaly, les représentants des cabinets des ministres chargés de la santé, de la solidarité et de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, des partenaires techniques et financiers de Save the Children et IntraHealh, ainsi que les représentants des départements des Ordre professionnels de Santé.

En effet, les ressources humaines jouent un rôle central dans la couverture sanitaire pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD). Un certain nombre de processus et d’événements politiques de haut niveau ont également mis en évidence le rôle crucial des RHS, malgré des avancées significatives en matière d’extension de la couverture sanitaire, la situation socio-sanitaire reste caractérisée par des taux élevés de mortalité maternelle et néonatale avec respectivement 368 pour 100 000 naissances vivantes et 46 pour 1 000 naissances vivantes.

Ainsi, l’objectif général de ce présent atelier consiste à contribuer à l’opérationnalisation de la réforme du secteur de la santé à travers la composante« ressources humaines» en vue de l’amélioration des indicateurs sanitaires.

Aussi, disséminer auprès des services centraux, le plan d’actions stratégique intégré 2019-2023; définition d’un plan de mise en œuvre de la stratégie d’intégration des Agents de Santé Communautaire (ASC) dans la réforme du système de santé, Partager la feuille de route sur la délocalisation du recrutement au niveau régional; partager la feuille de route pour contribuer à la régression des discriminations basées sur le genre en milieu professionnel et de mettre en place une commission de suivi du processus de délocalisation du recrutement au niveau régional afin de définir les prochaines étapes.

Selon le Directeur Monsieur Etienne Coulibaly, le présent atelier répond à un processus engagé, car il y a quelques temps la DRH en partenariat avec les PTF font la rencontre trimestrielle sur des sujets d’intérêt stratégique. Dans son intervention, il a mentionné que les réflexions stratégiques pour la mise en mouvement de ce processus a abouti à l’élaboration de trois (03) feuilles de route à savoir : la Feuille de route du Plaidoyer pour contribuer à réduire les VBG, la Feuille de route pour la décentralisation du recrutement et la Feuille de route consacré à l’intégration des ASC dans le système de santé.

Toutefois, il demande aux participants de  l’assiduité pour parvenir à des résultats appréciables et acceptés de toutes les parties prenantes au processus.

“Nous sommes conscients des contraintes financières consécutives à la situation sécuritaire du pays. Pour autant, c’est dans la difficulté que nous pouvons regarder vers le haut, et ainsi progresser et redresser en vue d’atteindre les objectifs.” A t’il laissé entendre le directeur des Ressources Humaines.

Cependant les résultats attendus durant ces deux jours de travaux sont entre autres:

Disséminé le plan d’action stratégique intégré 2019-2023; l’élaboration d’un plan de mise en œuvre de la stratégie d’intégration des ASC dans le système de santé et le partage de la feuille de route sur la délocalisation du recrutement au niveau régional.

 

Diaka Sanogo stagiaire 

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook sur