Ville sainte de Médine : tous les pèlerins maliens au rendez-vous religieux

Les deux hôtels abritant les pèlerins de la filière gouvernementale affichent complet après cinq vols successifs de Turkish Airlines, du 25 au 29 juillet 2019

 

« Tous les pèlerins de la filière gouvernementale sont arrivés sains et saufs », affirme le Délégué général adjoint pour le Hadj 2019, le lieutenant-colonel Abdoulaye CAMARA.

D’après les informations disponibles, ajoutent-il, les pèlerins de la filière privée ont également effectué le voyage de Médine dans les mêmes conditions de sérénité à ce jour.

En ce qui concerne les pèlerins de la filière gouvernementale proprement dite, a révélé le colonel-major, ils sont logés dans deux hôtels qui ne sont pas loin de la grande Mosquée de Médine qu’ils peuvent même rallier à pied pour les besoins des prières quotidiennes.

Pour un départ, reconnaît-il néanmoins, « nous avions quelques petits soucis en termes de dysfonctionnements inhérents à ce genre d’activités ».

Mais, se réjouit le Délégué général adjoint, « ces difficultés ont été vite surmontées et solutionnées », après avoir remercié et encouragé les différentes sous-commissions pour le travail abattu afin de répondre avec courtoisie et efficacité aux sollicitations diverses des pèlerins.

Les soucis de santé au niveau de l’infirmerie concernent surtout l’hypertension et le diabète dont souffrent beaucoup de pèlerins, diagnostique, pour sa part, le chef de l’équipe médicale, le Dr Oumou TRAORE CISSE.

« Ce sont les mêmes pathologies que nous retrouvons dans le rapport de l’équipe médicale qui a fait le suivi des pèlerins au niveau de la Maison du Hadj, avant le voyage de la Mecque », soutient-elle, avant d’inviter les pèlerins à suivre un régime alimentaire adapté au cas par cas.

« Par exemple, ceux qui souffrent de diabète ne doivent pas chercher à rester longtemps à la mosquée pour toutes les prières de la journée », conseille le chef de l’équipe médicale, en invitant les pèlerins à revenir manger avant de repartir pour les prières quotidiennes.

Sinon, rassure-t-elle, « l’infirmerie est ouverte 24h/24 », après s’être réjouie de la disponibilité des médicaments grâce au partenariat entre le groupe Pharma plus Mali et le ministère des Affaires religieuses et du Culte.

En tout état de cause, le séjour de Médine tire vers sa fin et les pèlerins se mettront bientôt en route pour la Mecque où ils effectueront le pèlerinage proprement dit.

« Nous demandons au peuple malien de prier pour nos pèlerins », a exhorté le colonel-major, convaincu par ailleurs que les pèlerins, à leur tour, « associeront à leurs prières et bénédictions le Mali, notre pays, pour le retour de la paix et de la stabilité ».

Source : CCOM/MARC

Source : L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur