Yelema aligne 52 candidats : Moussa Mara montre l’exemple en se présentant en Commune IV

Le parti Yelema de l’ancien Premier ministre Moussa Mara aligne 52 candidats sur le starting block. Ils sont repartis sur le territoire national en liste propre certains, seuls ou en alliance pour d’autres. Le parti Yéléma compte d’abord sur ses propres forces, en alignant une vingtaine de candidats en liste propre du parti dans les localités de Bafoulabé, Kangaba, Yanfolila, Kolondieba, Djenne, Gao, Niafunke et Abeibara, ainsi que dans les communes III, IV et V du district de Bamako.

Estimant que l’union fait la force, le parti de Moussa Mara a tissé des alliances électorales se matérialisant par des listes d’alliance. Ainsi 32 candidats des couleurs du changement (Yelema) batailleront au coude à coude avec des candidats d’autres partis politiques, qui partagent une convergence de vue dans les localités de Kayes, Yelimane, Nioro, Diema, Kenieba, les communes I, II et VI de Bamako, Kati, Kolokani, Sikasso, Koutiala, Segou, Bla, Niono, Baroueli, Mopti, Bankass, Koro et Bandiagara. Le parti réalise ainsi un maillage du territoire national en présentant 52 candidats dans une trentaine de localités du Mali.

Plusieurs membres de la direction du parti sont candidats à l’instar du président Moussa Mara, expert comptable de son état, ancien Premier ministre et plusieurs fois candidats à l’élection présidentielle au Mali. En plus de Moussa Mara, le premier candidat du parti, qui croise le fer avec ses adversaires politiques en commune IV, d’autres membres de la direction du parti mèneront un combat sans merci dans les plusieurs localités du pays : Kenieba, Bafoulabe, Kolokani, Kangaba, Kolondieba, Sikasso, Koutiala, Niono, Djenne, Bankass, ainsi que dans les communes I, III, V et VI du district de Bamako.

Ainsi le parti Yéléma aligne 8 candidats à Kayes, 4 à Koulikoro, 8 à Sikasso, 9 à Ségou, 7 à Mopti, 2 à Tombouctou, 3 à Gao, 1 à Kidal et 10 à Bamako, soit au total, exactement 52 candidats.

Selon son premier responsable, Moussa Mara, « le parti YELEMA est le plus fort à Bamako, car il est né dans cette ville, mais il a des ambitions dans chacune des régions, y compris à Kidal ».

Lors des dernières élections législatives, en décembre 2013, le parti a élu un seul député, malheureusement décédé en cours de mandat. Il s’agit de l’honorable feu Sidi FOMBA (paix à son âme). En revanche, le parti a accueilli l’honorable Bafotogui DIALLO, élu en commune VI, démissionnaire du RPM, en cours de mandat. Il est le candidat du parti en commune VI de Bamako, où il a été élu en 2013.

  1. Daou

 

Source: Journal le Républicain-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur