Vie de parti ADP-MALIBA “Tout ce qui va pour l’apaisement du Mali,…, je suis pour ça”, dixit Bouyé

Au sortir du 2ème congrès ordinaire qui a mis un nouveau bureau en place, ADP-Maliba reste sous le feu des projecteurs. Tout simplement, né avec ses trente deux dents, il commence à bousculer la hiérarchie politique. Alors, conscient de la grande responsabilité et du soutien indéfectible du chérif de Nioro dans la vie du parti, le président d’honneur Aliou Boubacar Diallo en compagnie du président actif et d’autres personnalités ont rendu visite à Bouyé. Dans l’objectif de parler de la vie du parti, la nouvelle prorogation du mandat des députés, le problème sécuritaire du pays, entre autres.

A bord d’un avion TZ-MAB, Mr Aliou B Diallo est arrivé le mardi 11 juin à l’aéroport de nioro à 13h 49mn pour une visite privée chez le Chérif de Nioro, accompagné de Mr Youba BAH, Président du Comité exécutif du parti, de Mr Diadié BAH, Opérateur économique, de Mr Simpara et de Boubacar BAH, Président sortant de la Jeunesse du parti, nous dit Cheick Coulibaly, porte-parole de l’UJH.
Selon lui, sur place, ils ont rencontré le Chérif vers 14 heures. Ainsi, les échanges ont porté sur :
– La vie du parti ADP-MALIBA,
– La nouvelle prorogation du mandat des députés,
– Le problème sécuritaire du pays,
– Le problème entre lui et le Président sortant du parti en la personne d’Amadou THIAM.
Après son mot de bienvenue au Chérif, le Président Aliou B. DIALLO a fait part de toute sa gratitude au Chérif pour son soutien indéfectible envers sa modeste personne et du parti ADP MALIBA. En ce qui concerne la mésentente entre lui et ses deux ex-camarades, à savoir Sory Ibrahim Traoré et Amadou THIAM, il a fait savoir au Chérif que c’est un problème basé sur des questions d’intérêt personnel et que chacun d’eux voulait défendre son côté caché. Il a affirmé au Chérif qu’il donnait chaque mois 3.000.000 F CFA à Thiam, le Président sortant et 2.000.000 à Sory, le Secrétaire Général sortant du parti. Il dira que malgré tous ces efforts, ces derniers se donnaient la latitude de diffuser des communiqués à son insu et au nom du parti en faveur du précédent Premier ministre Mr Soumeïlou B. MAIGA et de son Gouvernement. Il dit les avoir mis en garde depuis décembre 2018, mais hélas ! Le jeune Thiam n’ayant, malheureusement, pas compris le message continuait à faire des communiqués en complicité avec Sory. Lui, il a, donc, jugé nécessaire de suspendre les montants qu’il leur versait en guise de salaire et ce, à partir du mois de février 2019. Dès lors, les frustrations ont commencé à gagner du terrain. Et que c’est après qu’il ait décidé d’engager, finalement, une procédure judiciaire contre eux.
Quant à son choix sur Youba BAH, il dit : “Ce n’est pas un fait du hasard, il est un fils à vous, un fidèle croyant qui vous a toujours respecté et qui, jamais, ne trahira votre confiance.”
Concernant la prorogation du mandat des députés, nous avons proposé la formation d’une assemblée constituante au gouvernement avant l’organisation des élections. Beaucoup de leaders politiques partagent cette idée comme le président Cheick Modibo Diarra, Moussa Sinko Coulibaly et bien d’autres…
Cette assemblée constituante sera formée selon le nombre de pourcentage obtenu par chaque candidat lors de la présidentielle passée. Ce qui n’est même pas nouveau chez nous car après l’indépendance nous avons connu cette pratique avec le président Modibo Keita, a dit ABD. Et il ajoute ceci : “Nous sommes contre la prorogation du mandat pour une année.”
Concernant l’aspect sécuritaire, le président Aliou a informé le Chérif de la tuerie du dimanche dans un village dogon où il a été enregistré plus de 95 personnes tuées de façon lâche et barbare et plusieurs blessés et portés disparus.
En retour, le Chérif a rendu un vibrant hommage aux victimes de l’attaque et a fait une bénédiction pour le Mali.
Il dit : “Tout ce qui va pour l’apaisement du Mali, même si c’est du faux, je suis pour ça.”
Il dit avoir rappelé toujours aux Maliens que ce régime a montré ses limites. Pour lui, une chose est claire et nette, ce pays surmontera toutes ces difficultés et se mettra sur pied par la grâce de Dieu et de Cheick Hamaloua.
Pour conclure, le Chérif dira qu’il restera toujours disponible pour l’avenir et le devenir de ce pays, mais tout en restant contre IBK et son régime. Indique Cheick Coulibaly, porte-parole de l’UJH.
B. DABO
Source: Le Zenith Bale

Suivez-nous sur Facebook sur