Verdict de la Cour Constitutionnelle : IBK et Soumaila Cissé au 2e tour de l’élection présidentielle

Le mercredi 8 août 2018 dans l’après midi, la Cour constitutionnelle a donné les résultats définitifs du 1e tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. A travers ces résultats le président sortant candidat à sa propre succession Ibrahim Boubacar Keita arrive en tête avec 1331132 voix  soit 41,70%, suivi par son rival Soumaïla Cissé 567679 voix soit 17,78%.

Selon la loi, vu qu’aucun candidat n’ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour du scrutin, un deuxième tour se tiendra ce dimanche 12 août, entre les deux premiers candidats qui ont obtenu le plus grand nombre de suffrages. A cet effet, IBK ayant obtenu 1331132 voix et le candidat Soumaila Cissé 567679 voix, s’affronteront au 2e tour afin’ de doter le Mali d’un président démocratiquement élu.

En effet, les résultats définitifs de la Cour constitutionnelle du premier tour de l’élection présidentielle du 29 juillet dernier tant attendus ont été proclamés. Malgré les contestations des 18 candidats qui estiment que cette élection a été émaillée par les fraudes et les irrégularités en faveur du candidat-président Ibrahim Boubacar Keita, les sages de la Cour, sous la houlette de leur président Mme Manassa Danioko, ont donné les résultats. Ils avaient préalablement rejeté ces résultats donnés par la Cour lors d’un grand meeting organisé le mardi 7 août au Palais de la Culture. Lors de ce meeting ces candidats “Front”” pour la transparence et contre les fraudes électorales avaient exigé la démission du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Mohamed Ag Erlaf qui avait donné les résultats provisoires le jeudi 02 août passé. Aussi, ils sont partis de loin en mettant en cause la présidente de la Cour constitutionnelle et certains juges.

Nonobstant la Cour Constitutionnelle a donné son verdict en ce qui concerne les résultats des urnes du scrutin du 29 juillet 2018 passé. Ces résultants classent IBK en tête avec 41,70%, suivi par Soumaïla Cissé 17,78%. Ces deux favoris ont été suivis par l’homme d’affaire Aliou Diallo 8,03%, et l’homme de la NASA, Cheick Modibo Diarra 7,39%.

Par ailleurs, en ce qui concerne les autres il faut noter l’arrivée du président du CODEM en cinquième position, Housseini Amion Guindo avec 3,90%, suivi par l’eternel opposant contre la mauvaise gouvernance, Oumar Mariko 2,33%.À peine une année sur l’arène politique, l’ancien PDG de la CMDT, Modibo Koné se positionne au  septième rang avec 2,29%, il a été suivi par le président du MPR, Choguel Maïga en huitième position avec 2,16%. La surprise fut le marabout-maire, Harouna Sangaré en neuvième position avec 1,80%, suivi par le candidat du PRVM FASOKO et du CRP, Mamadou Oumar Sidibé en dixième position 1,70%. En outre, Modibo Sidibé se classe onzième avec 1,42% suivi par le maire de la Ville de Sikasso, Kalfa Sanogo avec 1,22% et Mamadou Igor Diarra avec 1,13% soit le treizième. Par ailleurs, les autres candidats se sont suivis respectivement avec moins d’un pourcent dont, Modibo Kadjoké 0,95%, Moussa Sinko Coulibaly 0,95%, Adama Kané 0,82%, Daba Diawara 0,72%; Mountaga Tall 0,64%, Dramane Dembélé 0,59%, Mohamed Ali Bathily 0,55%, Hamadoun Touré 0,54%, Yeah Samaké 0,52%, Mamadou Traoré 0,39%, Djénébou N’diaye0,38%.

Il faut également noter que lors du 1etour de l’élection présidentielle du 29 juillet, le nombre d’inscrits était de 8 000 462 et il eu 3 416 218 votants dont 224 069 bulletins nuls avec un taux de participation de 42,70%.

M. KONE

 Le Fondement

Suivez-nous sur Facebook sur