TRAGEDIE A BANCONI SALEMBOUGOU : Le geste ‘’insultant’’ du Ministre Boubacar Bah !

Il y a quelques semaines de cela, le quartier Banconi de Bamako, a été réveillé par une tragédie inédite, suscitant l’émoi dans tout le reste la capitale malienne. Il s’agit de l’effondrement d’un immeuble de deux étages en mauvais état architectural, occasionnant la mort de près d’une vingtaine de personnes.


Le comble est qu’au lieu de rendre un sincère hommage aux victimes décédées ainsi qu’à celles grièvement touchées, le Ministre de l’Administration Territoriale, Boubacar Bah qui n’a rien eu à faire que de se « moquer » de celles-ci, en présentant aux familles éplorées une honteuse enveloppe de 100 mille au nom, dit-il du Président de la République. Les populations présentes sur les lieux, n’en revenaient pas. C’est le représentant officiel de toute une institution gouvernementale qui s’est permis d’infliger un tel affront aux familles des victimes encore sous le choc. « Personne ne devrait accepter une telle malédiction. Le ministre nous a pris pour des affamés », s’est écrié un des parents des victimes. « C’était même mieux que le ministre vienne bredouille plutôt que d’insulter la mémoire des victimes à un tel point », a martelé un jeune cadre présent sur les lieux. Si le geste du ministre a été poliment salué par les légitimités coutumières et religieuses ainsi que le chef de quartier, tous présents sur les lieux du drame lors de la visite officielle du ministre Bill, ce n’était, en revanche, pas le cas chez les populations de Banconi qui, sous l’étreinte d’une colère sourde, ont vivement dénoncé le geste du ministre qu’ils ont unanimement qualifié de « moquerie ». L’immeuble, habité par une quinzaine de foyers, s’est effondré comme un château de carte pendant que ses locataires y dormaient encore.
C’est quasiment tout le quartier de Banconi qui en a été spontanément alerté. Réputé être le quartier de Bamako le plus, à la fois, populaire et précaire, Banconi a presque toujours été négligé par les autorités communales et gouvernementales. S’il faut encore venir remettre une somme « mendiante » de 100 milles FCFA en guise de « soutien » du Gouvernement, et de surcroît, à l’occasion d’un évènement aussi tragique, c’est dire que le Cabinet Boubou Cissé, particulièrement, le Ministère de l’Administration Territoriale, a un incroyable talent. « Nous n’allons pas accepter une telle humiliation du gouvernement. Personne ne leur a demandé de l’argent. Qu’est-ce qu’une telle somme d’argent résoudra devant l’immense dégât causé aux innocents ? », s’est interrogé un autre habitant irrité par le geste combien « insultant » de Bill.

Moulaye DIOP

Source: Le Point du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur