TIMBINE : Un malheureux tire ami

En plein délire hystérique, le député en chef de l’Assemblée balance sans coup férir sa salve mortelle contre la foule des grincheux de la République : ‘’beaucoup de manifestants sont des jihadistes’’. Ainsi, les illuminés suivraient l’éclairé Imam jusqu’à Bamako pour défier la République. Allah Akbar !

 

Mais, ce qui ulcère les ronchonneurs publics, c’est l’assimilation hâtive à des jihadistes par le chef d’une institution de la République. Quelle mouche a donc pu le piquer pour qu’il s’ébroue de la sorte. L’impétueux président venait en tout cas de lancer un défi pour un duel, par arène interposée, aux boutefeux. Ronchonnement, l’Imam décide de relever ce défi avec un humour au vitriol qu’on lui connaît. Comme il a décidé de ne plus retenir ses coups, il donne de la répartie sur une radio de la place à cette gravissime accusation. Il rappelle sa démarche auprès de Iyad Ag GHALY, au nom de la République. Et c’est vrai que sur sa sollicitation, la route de Gao a été ouverte aux citoyens qui ne se feraient pas maugréer pour observer les préceptes de l’Imam dans toute leur rigueur. Il rappelle également que Iyad Ag GHALY a été Consul du Mali à Djeddah nommé par le Président de la République de l’époque ; Iyad Ag GHALY avait ses entrées à Koulouba. Tout Malien, dans le secret des travées du Palais présidentiel, peut en témoigner. Mais surtout, l’Imam, à son avantage, en verve et en veine de détermination pour rabattre le caquet aux petits imprudents provocateurs époussète la mémoire de ceux qui seraient atteints d’une amnésie sélective ou d’une inculture historique inqualifiable que ce psychopathe de Iyad Ag GHALY honni et haï par tout le monde par ici, est membre de l’ADEMA-PASJ. Mille millions de tonnerres de Brest ! Il a dégoupillé la grenade. Ça, ce n’est pas bon pour le business de l’Abeille qui a un dard qui serait le marchand de mort et de désolation lâché dans la nature. Parce que tant qu’il n’est pas coupé (démission ou exclusion) du tronc, cet aiguillon restera son membre à part entière. Ce, même si on ne peut vraiment pas la rendre responsable de la folie meurtrière de son élément sur lequel elle a perdu tout contrôle. Voilà hein ! C’est pourquoi, pour ne pas paraitre con, la sagesse conseille qu’il faut beaucoup balader sa langue dans sa mouth ; sinon, on sérine des inepties et on éclabousse dans le désordre les bons citoyens. Et voilà ! Il a balancé sa salve au hasard et c’est un de ses troupiers qui est grièvement blessé. C’est sûr qu’il survivra à cette blessure comme à beaucoup d’autres par le passé ; mais elle en gardera longtemps des cicatrices. L’Abeille-là aussi, ça lui apprendra à bien gérer ses fréquentations. On dit toujours qu’il faut couper la branche qui ne produit pas. Cette branche-là devrait être balancée il y a longtemps, puisqu’elle s’est transformée en monstre. Désormais, on sait que quand l’Imam chausse Timberland et porte des gants, il peut décocher des coups aussi fulgurants que foudroyants. Sans s’attarder sur l’évaluation des dégâts de part et d’autre, on peut assurer que le spectacle était cool et enrichissant.

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur