Tentative de vente des Aéroports du Mali : A qui profite le crime ?

Le député Assane Sidibé du parti Yelema n’entend pas baisser les bras devant ce qu’il appelle « Tentative de vente des Aéroports du Mali ».

-Par Icimali.com- L’affaire fait bruit sur les réseaux sociaux. Un document faisant étant de la convocation, par le ministre de l’Economie et des Finances qui n’est autre que l’actuel Premier Ministre, d’une réunion dont l’ordre du jour portait entre autre sur l’« ouverture des offices financières des soumissionnaires dans le cadre de la mise en concession de l’Aéroport International Modibo Kéita ».

En quoi consiste la mise en concession ?

« La mise en concession ou la mise en affermage sont des opérations qui ont la même finalité que la mise à disposition ou l’affectation de bien. En effet, il s’agit également de transférer l’usage d’un ou plusieurs biens à titre gratuit avec les droits et obligations qui s’y rapportent, tout en conservant la propriété de ces biens. Il n’y a donc pas transfert de propriété.

Pour autant, contrairement à l’affectation à un service non doté de la personnalité morale, le bien est ici transféré à un organisme doté de la personnalité morale (privé ou public) et reste présent dans l’inventaire de la collectivité remettante ».

Parmi les réactions virulentes et d’indignations, celles de Assane Sidibé, député Yelema en commune IV de Bamako, sur son compte Facebook.

« Tentative de vente des Aéroports du Mali », a-t-il averti. Avant d’interroger : « A qui profite le crime ? ».

« En tout cas, pas au MALI qui va perdre sa souveraineté sur ce lieu sensible et stratégique », prévient l’ancien maire de la Commune IV, colistier de Moussa Mara.

Le député Assane Sidibé dit comprendre « mieux maintenant les agissements du PDG nommé à dessein ».

« Nous y reviendrons avec des preuves irréfutables et accablantes », a-t-il promis

Affaires à suivre …

DACK/Icimali

Suivez-nous sur Facebook sur