Soutien au maire du district Adama Sangaré “Son arrestation à plus d’inconvénients que d’avantages” Abdoulaye Diawara dixit

Les clubs de soutien du Maire Adama Sangaré ont organisé, le jeudi 7 novembre, à l’esplanade de la Bourse du travail, une grande manifestation. Lors de cette rencontre, ils ont demandé la mise sous contrôle judiciaire du maire du district, Adama Sangaré.

 

Au cours de ce meeting, les membres des différents clubs de soutien du maire, Adama Sangaré, tendaient des pancartes où l’on pouvait lire :  » Non à l’injustice, libérez Adama  Sangaré « ,  » Adama est victime d’un complot politique « ,  » Les femmes de Bamako demandent la libération du maire « ,  » Nous sommes tous Adama Sangaré « ,  » Tous ensemble pour la libération du maire « ,  » Bamako est sans vie, sans Adama  Sangaré « .

Le porte-parole des clubs, Abdoulaye Diawara, a expliqué que le meeting a été organisé pour soutenir et réclamer la libération du maire du district, Adama Sangaré :  » Nous demandons que le mandat de dépôt émis contre le maire soit transformé en une mise sous contrôle judiciaire, en attendant que les juges aient les éléments suffisants pour l’inculper ou le blanchir « , a-t-il expliqué.

Pour lui, l’objectif de cette grande manifestation n’est pas d’empêcher la justice de faire son travail.  » Nous ne pouvons pas nous opposer à la lutte contre la corruption parce que nous sommes des républicains et  des démocrates « , a soutenu le porte-parole. Et de poursuivre :  » Maintenir en prison des responsables, comme Adama Sangaré, n’est pas bénéfique pour l’Etat. Son arrestation devrait être la dernière option pour la justice malienne. Moins d’un mois après son incarcération, la mairie centrale commence à sentir les séquelles.  Des contrats en cours de signature risquent d’être compromis. Son arrestation a plus d’inconvénients que d’avantages pour la mairie « .

Toutefois, les organisateurs disent faire confiance en la justice. C’est pourquoi, ils voulaient, qu’elle mette le maire sous contrôle judiciaire  pendant que l’enquête  suit son cours comme dans d’autres pays démocratiques.  » Nous demandons à la justice de travailler sur la base de la loi malienne « , ont-ils souhaité.

Rappelons que le maire du district, Adama Sangaré a été incarcéré, le 22 octobre dernier, à la prison centrale de Bamako aux fins d’une enquête judiciaire ouverte contre lui, dans une affaire de détournement de fonds destinés à la réalisation d’éclairages publics dans la capitale malienne en 2010.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur