SECURITE AU MALI : L’état d’urgence prorogé d’une année supplémentaire

L’état d’urgence au Mali, en vigueur quasiment sans interruption depuis l’attentat terroriste contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako en novembre 2015, a été de nouveau prolongé d’un an à compter du 31 octobre 2019. Cette décision a été adoptée par le conseil des ministres de mercredi dernier.

 

L’état d’urgence accorde notamment des possibilités d’intervention accrues aux Forces de défense et de sécurité, en matière de fouilles et de restrictions de circulation et de rassemblements. Décrété à la suite de l’attentat contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre 2015, l’état d’urgence avait été pour la dernière fois prolongé d’un an octobre 2018, jusqu’au 31 octobre 2019.

Face à l’insécurité grandissante et les menaces terroristes de plus en plus pressantes sur les différentes localités du pays, le gouvernement a adopté lors du dernier conseil des ministres un projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence déclaré sur le territoire national.

L’état d’urgence, déclaré sur le territoire national par le décret n°2017-0338/P-RM du 19 avril 2017, a fait l’objet de trois prorogations dont la troisième, autorisée par la loi n°2018-060 du 31 octobre 2018, expire le 31 octobre 2019 à minuit. Le projet de loi proroge jusqu’au 31 octobre 2020 à minuit l’état d’urgence en vigueur.

Pour le gouvernement, ce choix de prolongation s’explique par le fait que l’état d’urgence est prorogé pour renforcer les capacités opérationnelles des autorités administratives et judiciaires, des Forces armées et de sécurité afin de leur permettre de mieux faire face aux situations de menaces ou d’agression

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur