SAISON DE DISTRIBUTION DE MÉDAILLES OU LE FESTIVAL DES BRIGANDS

Qui sont ces grands oubliés de la nation?

Pourquoi le coiffeur du Président IBK ?

La nation malienne vit, ces derniers temps, au rythme de distinctions honorifiques pour ceux et celles qui se sont distingués par le travail bien fait. En ce début 2020, nombreux sont ceux qui ont été faits: Grand Officier, Commandeur, Officier, Chevalier, Etoile d’Argent du Mérite National… Nous n’avons rien contre ceux qui ont été distingués, mais nombreux sont ceux qui n’ont rien eu et qui n’ont pas pourtant démérité. Pourquoi une médaille pour le coiffeur du Président IBK ? Y a-t-il des critères d’attribution ? Qui sont les grands oubliés ?

 

LES COIFFEURS DU COUPLE PRESIDENTIEL

Il faut le dire tout de suite: le coiffeur du Président de la République est médaillé du Mérite National. L’an passé, la coiffeuse de l’épouse du Chef de l’État a, à son tour, eu sa médaille. Peut-être que les deux (02) coiffeurs du couple présidentiel font bien leur boulot. «Dieu est fort ! Dieu est puissant et ce même Dieu est La nation malienne vit, ces derniers temps, au rythme de distinctions honorifiques pour ceux et celles qui se sont distingués par le travail bien fait. En ce début 2020, nombreux sont ceux qui ont été faits: Grand Officier, Commandeur, Officier, Chevalier, Etoile d’Argent du Mérite National…

Nous n’avons rien contre ceux qui ont été distingués, mais nombreux sont ceux qui n’ont rien eu et qui n’ont pas pourtant démérité. Pourquoi une médaille pour le coiffeur du Président IBK ? Y a-t-il des critères d’attribution ? Qui sont les grands oubliés ? grand. La semaine dernière, j’étais dans la tristesse. Et voilà aujourd’hui, je suis comblé de joie. Merci à la République du Mali et à son Président, El hadj Ibrahim Boubacar KEITA, pour cette décoration de Chevalier de l’Ordre National du Mali», a écrit sur sa page Facebook, le coiffeur du Chef de l’État. Mais au-delà, le constat fait par nombre de citoyens maliens est que les distinctions honorifiques ne s’acquièrent plus au Mali par mérite, pour certains. Il suffit d’être dans les grâces du pouvoir pour l’obtenir.

Sinon, de nombreux anonymes, les plus méritants, sont les grands oubliés de la nation. L’on se rappelle de feu Mamadou Lamine TRAORÉ, alors ministre de l’Éducation Nationale, mort en fonction. C’est à titre posthume qu’il a été élevé au rang de Chevalier de l’Ordre National du Mali. Il y a un adage qui dit qu’il vaut mieux offrir un gros capitaine à quelqu’un quand il est bien portant que de l’offrir une soupe de poisson fumé étant malade.

MOUNTAGA TALL ET L’IMAM KOKÈ KALLÉ: DEUX OUBLIÉS DE LA NATION

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 16 JANVIER 2020

Daba Balla KEITA

Source : Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook sur