Résultat provisoire du 1er tour des élections législatives en CIII : Safi conteste et dénonce des pratiques peu orthodoxes !

Au siège de son parti (Synergie pour un Nouveau Mali), le vendredi 3 avril, Safiatou Traoré, candidate aux élections législatives du 29 mars en CIII, a tenu un point de presse pour dénoncer des pratiques peu orthodoxes, qui selon elle, se sont déroulées dans la salle de délibération.  Pour elle, la liste SYNOUMA à travers les procès-verbaux des délégués, contrairement aux résultats provisoires  annoncés par le ministère de l’Administration Territoriale, est venu en 1ère position  dans la course en CIII.

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, au moment où la victoire de la candidate de la SYNOUMA en CIII était sur toutes les lèvres, les résultats provisoires proclamés par  le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ont fait changer la donne négativement pour Safiatou Traoré et ses sympathisants.

Ainsi, au lendemain de la proclamation des résultats provisoires par le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, la candidate du parti  de la Synergie pour un Nouveau Mali, Safiatou Traoré, est sortie de son silence pour s’adresser aux électeurs de la CIII et  par la même occasion tenir en témoin l’opinion nationale et internationale sur des irrégularités  constatées au niveau de la salle de délibération.

« Je sais combien vous êtes confus et perplexe car vous avez été nombreux à m’accorder votre suffrage et me relayer à la première position dans la course » a déclaré la candidate Safi.

D’après elle, malheureusement, des pratiques peu orthodoxes et non compréhensives se sont déroulées dans la salle de délibération. «  J’en appelle à la sérénité de tous et de toutes car des procédures judiciaires sont en cours pour que cette première place nous revienne de droit » a-t-elle souligné.

Selon la candidate de la SYNOUMA, les résultats provisoires sont ce qu’ils sont, et seule la Cour Constitutionnelle est compétente pour déceler les cas de fraudes et les erreurs commises dans la commission de centralisation des résultats.

Aux dires de Safi, selon les procès-verbaux, en sa disposition, le parti SYNOUMA arrive en tête avec 1868 voix,  suivi de l’URD avec 1671. Ensuite, dit-elle, arrivent l’UDD avec 1639 voix et CADM avec 1439 voix.

Face à cette situation, qu’elle qualifie de tripatouillage, la candidate, Safi a demandé à ses  militants de faire confiance à la justice malienne.  « Personne ne pourra confisquer notre victoire » a-t-elle estimé avec confiance.

Par Moïse Keïta

Source: Journal le Sursaut- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur