Renouveau du Mali : Et si les forces se fédèrent autour d’Aliou B. Diallo !

La démission avec fracas du Général Moussa Sinko Coulibaly en sus des différentes organisations optant tous en convergence indique la voie à tracer. Il s’agit de l’alternance pour le renouveau du Mali. Ce renouveau avec une nouvelle race d’hommes. A cet effet, et si toutes les forces se fédéraient autour de l’homme d’affaires Aliou Boubacar Diallo !

A quelques encablures de la présidentielle de 2018, les Maliens réfléchissent, observent et entendent ne plus commettre l’irréparable. Désavouée en grande partie, la classe politique bien qu’incontournable pour la gestion d’un pays est aujourd’hui craintive. Alors, elle entend s’appuyer sur d’autres valeurs. A cet effet, Aliou Boubacar Diallo (A.B.D.) semble un homme très sollicité. Président d’honneur d’un jeune parti (ADP-MALIBA) aux dents longues qui s’est battu pour l’élection d’IBK en 2013 avant de l’abandonner en plein mandat pour avoir trahi le peuple, Aliou incarne aujourd’hui la stature robot de l’homme que le Mali a besoin pour son renouveau. Pour diverses raisons.

En effet, ce natif de Kayes un 18 novembre 1959 a une maîtrise en Economie et en Gestion Financière. Homme d’affaires bon teint, il est dans l’humanitaire depuis des années. Et ses œuvres fleurissent en longueur de journée pour ses compatriotes à travers les différentes régions du pays. Politique, il l’est d’une part car il est le président d’honneur d’un jeune parti qui est en train de monter en puissance à cause de sa méthode de faire autrement la politique. Politique aussi, il est fin et adroit dans les affaires mais également prudent et réservé et qui s’observe dans ses paroles et dans ses actions. Politicien non, il est un adepte du coran, il ne rentre pas dans le jeu politicien politicien. Son objectif majeur est le développement du Mali avec des gens honnêtes et engagés pour la patrie. C’est pourquoi, ce ne serait point une surprise pour nous de voir dans les jours et mois à venir, Aliou avec toutes les forces qui se battent pour le changement. D’autant plus qu’ils se battent tous pour le même combat. Et l’un des hommes qui incarne aujourd’hui le renouveau du Mali peut bel et bien être Aliou. Se battant toujours dans le privé, il injecte chaque année des milliards de nos francs dans l’économie du Mali sans arrière pensée. Alors, à l’orée du nouvel an, sa candidature est déjà sollicitée partout par des femmes et des jeunes à Mopti, Ségou, Sikasso, Koulikoro, Bamako et Kayes. Il reste malgré tout humble en observant et en travaillant quotidiennement pour le salut de son peuple aujourd’hui meurtri par de nombreuses promesses non tenues, de différents chantiers ouverts sans issue. Où allons-nous donc ?

“Il faut savoir faire preuve de patience. Un homme patient voit venir les choses et au bout de la patience, il y a le miel….  Enfin, la patience est la moitié de la foi”, ceci étant, nous ne serons pas surpris de voir toutes les forces du changement s’allier derrière sa probable candidature pour sauver le Mali. Car, “Savoir, c’est porter la responsabilité d’agir, et agir c’est s’engager dans la voie de la reforme de la société. L’engagement est une responsabilité sociale de l’intellectuel.”

B. DABO

Par Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook sur