Reconnaissance du mérite : IBK décore des gloires de la musique des années 1960

Pour avoir hissé haut le drapeau Mali et incarné nos valeurs sociétales, le président de la République a décoré ce samedi 17 artistes, des pionniers de la musique malienne et Baba Maal pour son sens élevé du panafricanisme. C’était dans la salle des banquets du palais présidentiel.

Cette soirée d’hommage aux anciennes gloires de la musique malienne a réuni les présidents d’institutions et des secrétaires généraux des départements ministériels et des ambassadeurs accrédités auprès de notre pays dont l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique et du Maroc. Il s’agissait, pour le chef de l’Etat, à travers cette soirée de rendre hommage mérité aux anciennes célébrités de la musique malienne qui ont porté haut le drapeau du Mali à travers de belles chansons et mélodies.

La remise de distinctions honorifiques se tenait en marge de la célébration de la Biennale artistique et culturelle 2017. Ces artistes sont tous des fruits des “Semaines de la jeunesse” et de la génération des années 1960 avec les orchestres “Rail-Band”, “Les Ambassadeurs” du Motel, Taras. Ils étaient au nombre de 17 à recevoir des distinctions des mains du chef de l’Etat y compris Baba Maal, artiste d’origine sénégalaise.

Le chef de l’Etat a témoigné tout son attachement à l’essor de la riche culture de notre pays dans sa diversité et de celle de la sous-région également. “Ces artistes ont chacun et chacune porté au firmament le drapeau du Mali partout où ils ont été sollicités”, a salué IBK.

“On a mis du temps à reconnaître leur mérite, ce qui me gêne, mais il fallait le faire, la République a finalement réajusté ces erreurs et je crois que cela reste encore insuffisant. Cela sera corrigé dans les meilleurs délais. Je ne souhaite pas qu’aucun fils qui mérite du pays puisse se sentir orpheline ou orphelin (…). Je crois que la cérémonie d’aujourd’hui est une cérémonie de mérite et de justice qui avait à faire à l’endroit de ceux-là qui bien qu’ayant servi le pays avec bonheur et dignité n’avaient pas encore été à l’honneur”, soulignera-t-il.

Les récipiendaires comme Boncana Maïga, Ami Koïta, Kandia Kouyaté, Fatoumata dite Mah Kouyaté, Taras, Djélimadi, n’ont pas manqué de remercier IBK pour ce geste qui les honore à plus d’un titre et qui les encourage à poursuivre la promotion de la culture malienne.

Ces pionniers vivants de la culture malienne ont réitéré leur disponibilité à servir la nation. Ils ont témoigné leur attachement à la paix et à réconciliation au Mali à travers des chansons en invitant les filles et les fils de la nation à l’union sacrée par faire face à l’ennemi pour un Mali fort et debout dans le concert des nations.

Les mérites étaient entre autres composées de 4 insignes de commandeur de l’Ordre national du Mali, 4 insignes de chevalier de l’Ordre national du Mali, 9 insignes d’officier de l’Ordre national du Mali

Liste des artistes récipiendaires sont :

Modibo Kouyaté, chevalier de l’Ordre national du Mali
Salimata Sidibé, officier de l’Ordre national du Mali
Ami Koïta, commandeur de l’Ordre national du Mali
Fatoumata dite Mah Kouyaté n°1, chevalier de l’Ordre national du Mali
Kassé Mady Diabaté, officier de l’Ordre national du Mali
Boubacar Traoré dit Kar-Kar, commandeur de l’Ordre national du Mali
Nahawa Doumbia, officier de l’Ordre national du Mali
Kandia Kouyaté, commandeur de l’Ordre national du Mali
Djelimadi Tounkara, officier de l’Ordre national du Mali
Cheick Tidiane Seck, officier de l’Ordre national du Mali
Aboubacar Kissa dit Cubain, Super Biton de Ségou, chevalier de l’Ordre national du Mali
Boncana Maïga, officier de l’Ordre national du Mali
Fissa Maïga, officier de l’Ordre national du Mali
Bagayoko Mariam Doumbia, Koulikoro, chevalier de l’Ordre national du Mali
Moussa Traoré dit Taras, officier de l’Ordre national du Mali
Mariam Bagayoko, officier de l’Ordre national du Mali
Baba Maal, artiste du Sénégal, commandeur de l’Ordre national du Mali
Ousmane Daou

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur