Que retenir de l’Affaire Marissa SAMAKE?

Les deux messages énigmatiques de Yeah SAMAKE :

Les réseaux sociaux ont été surpris de voir deux messages alarmants de Yeah SAMAKE le Lundi  12 Août en Soirée.

Certains ont commencé à s’inquiéter de cet état inhabituel, les autres, à redouter un piratage de son compte.

D’après nos infos, Yeah SAMAKE a une relation très fusionelle avec sa famille et les séparations même temporaires sont souvent difficiles

Ce qui est normal et démontre toute l’attention et l’affection qu’il porte à sa famille.

Le contraire devrait faire peur(rires)

De ces deux messages énigmatiques publiés sur son compte Facebook  (indignation et culpabilité), on aurait pu se poser la question suivante:

Un Homme politique de son rang qui aspire à  diriger un pays devrait-il montrer son état d’âme publiquement face à une situation qui l’affecte personnellement ?

Pour y répondre,

Faisons le parallèle entre un père de famille et un Président de la République.

Le Président de la République qui dirige un pays doit être capable de se soucier de la sécurité et tout faire pour protéger n’importe lequel de ses concitoyens contre tout danger .

Et face à n’importe quelle menace comme cela se fait sous certains cieux , il doit montrer son implication et sa compassion.

Tout en mettant en avant sa responsabilité, il met tout en œuvre pour trouver une solution.

N’importe quel peuple aimerait un Président soucieux, compatissant, sensible et déterminé à stopper une menace plutôt qu’un Président froid, incapable de se remettre en cause et ne montrant pas d’antipathie

A travers ces messages, on a vu en Yeah SAMAKE, un père aimant et un mari soucieux , assumant ses actes et qui tente le tout en remuant ciel et terre pour faire libérer les siens.

Cela a contribué à faire diligenter la machine administrative et vu un élan de solidarité s’exprimer à son égard ; toute chose qui a contribué à lui donner la force nécessaire pour  affronter la situation et favorisé une issue favorable.

Le parti de l’action civique et patriotique  et son leader qui manient bien les outils de communication, nous avaient déjà habitué à leur promptitude et leur offensive médiatique face à n’importe quel sujet d’intérêt général.

C’est pourquoi ses amis ,ses militants et d’autres personnalités politiques, ont apportés tout leur soutien au Président d’honneur du PACP.

Comme pour dire que les contingences politiques sont mises de côté lorsque nous traversons une epreuve.

Le post-hommage de Niaga DIOP, le président de sa jeunesse politique à Marissa :

Nous avons joint Niaga DIOP pour comprendre ce qu’il se passait.

Ignorant la réalité en ce moment -là , C’est de bonne foi qu’il a fait un post hommage à Marissa Coutinho SAMAKE comme il à l’habitude de faire par le passé non seulement pour elle mais pour ses autres proches politiques.

Dans ce post, certains se sont offusqués de l’exposition de la vie privée de la famille  SAMAKE

Pour avoir déjà interviewé Yeah SAMAKE à plusieurs reprises, ce que Niaga Diop a écrit n’était pas étonnant.

Monsieur SAMAKE ayant déjà  l’habitude de parler de son parcours ,de cette famille qui joue non seulement un rôle moteur et essentiel mais qui l’accompagne dans son engagement communautaire et politique.

La solidité du couple est remarquable et appréciée des maliens qui n’ont pas cette habitude de la présence des épouses de leurs hommes politiques à leurs côtés.

Cela n’avait donc rien d’étonnant pour ceux qui suivent son actualité.

Ceux qui étaient dans la confidence ont commencé à faire le lien entre son post et la situation sans que lui-même n’ait su ce qui se passait , car faire un tel rapprochement sans que Niaga Diop ne soit à cet instant au courant de la situation réelle était un inimaginable pour n’importe qui d’avisé.

D’aucuns ont même songé à tous les scénarii  inimaginables.

La sortie édifiante  de Yeah : 

Dans un message posté sur son mur, Yeah SAMAKE explique le fond de l’affaire dans une sincérité totale. L’histoire commence lors du déménagement de la famille de Bamako à Ouélésségoubou.

C’est lors de ce chamboulement que Marissa glisse l’arme dans le sac à main pour qu’elle soit hors de portée des enfants et à le mettre en lieu sûr plus tard.

Tout le monde sait les agitations autour d’un déménagement.

On peut oublier à la seconde un geste effectué.

L’arme est ainsi resté dans le find fond du sac à main de Marissa , qui naturellement a voyagé sans s’en rendre compte.

Ce n’est pas une excuse bien sûr.

C’est pourquoi, Mr SAMAKE dès qu’il en a été informé a reconnu cette part de responsabilité pour cet oubli somme toute humain.
Marissa a d’ailleurs été toujours réservée contre la présence d’armes à la maison d’après les proches de la famille.

Il faut noter que Yeah Samaké détient une autorisation de port d’arme.

La plupart des personnalités d’ailleurs en possèdent autant.

A l’aéroport, une trace de l’arme a été détectée lors du contrôle des bagages par le scanner, on voit L’arme visible dans les images mais les agents sans doute distraits ne l’ont pas remarqué.

Cette vigilance si elle avait été le cas nous aurait évité cette suite fâcheuse à Paris Roissy qui a écorné de peu la crédibilité de nos services aéroportuaires.
Au Mali, la légèreté et le laxisme de nos agents est décrié et connu de tous

Constatez seulement lorsque les agents fouillent les véhicules  qui vont à l’aéroport. C’est fait à la va-vite sans une fouille approfondie.

C’est le cas partout.

En tout lieu sensible qui requiert une vigilance et une sécurité renforcée, il est fréquent de voir cette légèreté dans les contrôles.

Formulons le souhait de voir renforcés ,désormais les protocoles de sécurité et une vigilance redoublée, surtout en ces temps sensibles.

Le post de remerciement de Yeah SAMAKE :

Le lendemain, Yeah SAMAKE a fait un post où il nous informait de l’issue heureuse de la situation à Paris.
Mme SAMAKE qui était en détention est passée en comparution immédiate.

Selon nos informations, en France, pour une telle affaire, les conséquences peuvent être très lourdes.

Marissa SAMAKE s’en sort bien avec 8 mois de sursis et une amende de 5000 euros.

Malgré tout son calme face aux événements, c’est éprouvé mais soulagé qu’elle et ses enfants ont  depuis,regagné Bamako sains et saufs

Gageons que de cette épreuve malheureuse, nos plus hautes autorités, puissent tirer toutes les leçons de sorte à rassurer les usagers et préserver notre crédibilité et notre image.

« Plus de peur que de mal», pourrait-on être tenté de dire pour la famille SAMAKE

Abou Dara

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook sur