Processus de paix, renforcement des liens diplomatique : le ministre Abdoulaye Diop à pied d’œuvre

De sa prise de services le 14 juin 2021 à nos jours, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, est sur tous les fronts, à la recherche de solutions pour la situation actuelle du Mali. Ses efforts louables qui passent très souvent inaperçus en raison de sa modestie, méritent d’être connus de tous.

 

Depuis le 14 juin 2021, date de sa prise de services, le patron de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, est à pied d’œuvre pour ramener la paix et la stabilité partout au Mali. Avec les partenaires du Mali, le ministre Diop a toujours prêché le message de la paix et de la réconciliation partout où il en a eu l’occasion.

Le 22 juin 2021, soit une semaine seulement après sa prise de fonctions, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a rencontré le corps diplomatique accrédité au Mali. A l’ordre du jour, deux points essentiels : la situation sécuritaire et les sanctions infligées au pays après le coup de force du 24 mai 2021. Ainsi, le chef de la diplomatie malienne a tenu à exprimer la gratitude du Mali à l’ensemble de ses partenaires pour leurs sacrifices, la constance de leur engagement et leur accompagnement dans la recherche de solutions à la crise multidimensionnelle que vit le Mali depuis 2012. Aussi, a-t-il salué la poursuite de la coopération avec les partenaires, malgré les sanctions prises par certaines organisations africaines et internationales, suite au coup de force.

Au regard de la situation du pays, en bon diplomate, Abdoulaye Diop n’a pas manqué de solliciter de la Communauté internationale, une lecture plus réaliste et pragmatique desdits événements, avant de préciser que lesdites sanctions ne peuvent que fragiliser et exposer davantage le Mali, voire la Région dont la plupart des pays

se trouvent tous confrontés à une crise sécuritaire. Toute chose qui a amené le ministre Diop à réaffirmer la volonté des autorités de la Transition de respecter les engagements internationaux pris. Dans la même dynamique, il a sollicité la levée des sanctions prises contre le Mali afin de permettre le retour du pays dans le concert des Nations.

En réponse, l’ambassadeur du Royaume du Maroc, Doyen du Corps diplomatique, Hassan Naciri, a, au nom de ses collègues, salué l’initiative du ministre Diop. Il a aussi renouvelé l’attachement des partenaires du Mali à l’intégrité de son territoire, son unité, sa sécurité et sa cohésion sociale. En exprimant la volonté de la Communauté internationale de continuer à accompagner le Mali, le doyen du Corps diplomatique a déclaré avoir pris note avec satisfaction de l’attachement du président de la Transition aux engagements pris avec la Communauté internationale, notamment l’organisation d’élections générales à terme échu de la transition et les axes prioritaires dégagés lors du Conseil des ministres du 16 juin 2021.

Toujours disponible

La disponibilité est sans nul doute l’une des qualités incontestables du patron de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop. Le 24 juin 2021, il a aussi reçu successivement en audience le Représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement au Mali (PNUD), Jo Sheuer, et l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Dietrich Pohl. Au cours de cette rencontre, les échanges ont porté sur les questions de sécurité, de développement et de restauration de l’autorité de l’Etat dans les zones de conflit, notamment à travers la mise en œuvre de la facilité de financement pour la stabilisation dans la région du Liptako Gourma. Ainsi, les visiteurs du jour ont sollicité l’accompagnement du ministre Diop pour la mise en œuvre effective de ladite facilité de financement. En retour, le patron de la diplomatie malienne n’a pas hésité à rassurer ses hôtes de son appui constant.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale vient également de boucler, le 1er juillet 2021 une visite au Ghana. Il était porteur d’un message du président de la Transition, chef de l’Etat, le colonel Assimi Goïta, à son homologue ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Au cours de cette visite, il a été également question du renforcement des relations d’amitié et de coopération existant entre le Mali et le Ghana ; le processus de transition en cours au Mali, ainsi que la situation de notre pays au niveau de la CEDEAO.

Après l’étape ghanéenne, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale était, le 4 juillet 2021, à Kigali au Rwanda. Là aussi, il était porteur d’un message du président de la Transition, Chef de l’Etat, le Colonel Assimi Goïta, à son homologue rwandais, Paul KAGAME. Les échanges ont porté sur le raffermissement des relations fraternelles existant entre les deux pays ainsi que le processus de Transition en cours au Mali.

A la lumière de toutes ces actions, l’on peut dire sans se tromper que Abdoulaye Diop, fait partie des ministres de ce gouvernement de Transition qui travaillent, sans relâche, pour une sortie définitive de crise au Mali.

Ismaël Traoré, avec le Bureau de l’Information et de la Presse/MAECI

Source : Ziré

Suivez-nous sur Facebook sur