Primature : Dr Boubou Cissé reconduit dans ses fonctions malgré les critiques et Kamissa Camara fait son come-back à la présidence

Comme on s’y attendait le Premier ministre Dr Boubou Cissé a rendu sa démission et celle de son gouvernement, dans la soirée d’hier jeudi 11 juin. Après sa démission, le Premier ministre a été reconduit dans ses fonctions par le président de la République qui l’a chargé de constituer un nouveau gouvernement. L’autre nomination effectuée par le Chef de l’Etat c’est le retour de Kamissa Camara à la présidence. Elle occupe désormais le poste stratégique de secrétaire générale de la présidence avec rangs de ministre.

 

Cette démission et reconduction du Premier ministre intervient dans un cadre très particulier. Il s’agit de la crise politique née du rassemblement du vendredi 5 juin dernier à l’appel d’une coalition politico-religieuse composée de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Imam Mahamoud Dicko (CMAS) de « Espoir Mali Koura (EMK) » de l’ancien ministre Cheick Oumar Sissoko et Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) conduite par l’ancien ministre Choguel Kokalla Maïga. Cette coalition de l’opposition regroupée au sein du Mouvement du 5 juin- Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) ont appelé le président de la République à démissionner. Ces contestataires feront sûrement leur entrée dans le nouveau gouvernement. De même qu’il est également attendu que les mouvements armés soient aussi représentés dans cette équipe pour la première fois.

Signalons que Dr Boubou Cissé est le huitième Premier ministre nommé depuis l’arrivée du Président IBK au pouvoir en 2013. Nommé Premier ministre le 22 avril 2019, Dr Boubou Cissé a remis sa lettre de démission au président de la République ce jeudi 11 juin 2020. Il a été reconduit à son poste et chargé de former un nouveau gouvernement. La taille de la nouvelle équipe sera restreinte conformément aux recommandations du dialogue national inclusif. Pratiquement sur de nombreux plans, Dr Boubou Cissé a pu s’en sortir. Toutefois, il traine encore avec le problème des enseignants qui sont toujours en cessation de travail pour protester contre le refus des autorités d’appliquer l’article 39 qui leur prévoit des avantages financiers et surtout l’amélioration de leur statut.

Quant à Kamissa Camara, la désormais ex-benjamines du gouvernement, elle fait son come –back à la présidence de la République en tant que secrétaire générale avec rang de ministre. Son dernier poste était celui de Ministre de l’Économie Numérique et de la Prospective. Avant plus précisément en septembre 2018, elle avait été nommée comme ministre des Affaires étrangères en remplacement de Tiéman Hubert Coulibaly. Avant son entrée dans le gouvernement, elle était conseillère à la présidence de la République. Il y a lieu de signaler que de nombreux observateurs n’approuvent pas cette nomination de Kamissa Camara en tant que secrétaire générale à la présidence. Ils mettent en doute son manque d’expérience dans la mesure où en moins de 2 ans elle a occupé ses fonctions sans briller. D’autant plus qu’il s’agit d’un poste stratégique au sein duquel beaucoup de choses se décident. Elle remplace à ce poste Moustapha Ben Berka nommé il y a quelques mois vice-président de la Banque ouest-africane de Développement (BOAD).

Kibaru

Suivez-nous sur Facebook sur