PRESIDENTIELLE: LE MESSAGE DE REMERCIEMENT DU CANDIDAT DU PRVM-FASOKO ET DE LA CRP

Dans un communiqué publié hier, le candidat du parti PRVM-Fasoko et de la CRP, Mamadou Oumar Sidibé a salué l’engagement du peuple. Après un premier bilan provisoire, M. Sidibé, classé dixième sur vingt-quatre, retient une leçon principale : « le Mali a besoin de se refonder et ça ne peut venir qu’avec la métamorphose de l’homme malien à la base ».

« La leçon principale que nous tirons de cette aventure de la présidentielle du 29 juillet dernier est que le pays a besoin de se refonder et ça ne peut venir qu’avec la métamorphose de l’homme malien à la base. Le changement attendu prendra du temps, des moyens humains et matériels, et une cohésion d’esprit. Il faut sortir des luttes fratricides et des tiraillements de groupuscules pour faire face à l’essentiel. Cet essentiel serait voué à l’échec s’il n’est accompagné de la paix, de la cohésion et de l’unité », a lancé le candidat du PRVM, ajoutant que : « notre salut passe par plus d’éducation, de santé, de justice et beaucoup plus de patriotisme ».

Selon lui, au cours de la campagne du premier tour, ils ont sillonné le Mali profond pour aller à la conquête des électeurs et se sont rendus compte des difficultés que vivent les Maliens.

« Nous avons vu vos quotidiens, compris vos messages, vos inquiétudes, vos forces et vos convictions. Il s’agit à présent de ressouder le tissu social afin de reconstruire le Mali de nos ambitions, toute chose qui passe par la revalorisation de nos valeurs ancestrales comme : Dambé, Danaya et Ladiriya », a-t-il expliqué.

S’agissant du scrutin du 29 juillet, le candidat MOS, dira qu’avec ces trois valeurs sociétales, il n’y aurait pas des bourrages d’urnes, d’achat de conscience ou autres turpitudes. En plus, il a remercié et félicité l’ensemble de la classe politique du pays, surtout les différents partis politiques et associations qui lui ont fait confiance et accompagné durant cette bataille électorale.

« Je rends hommage à tous ses anonymes proches, parents, amis, membres de la société civile pour vos bénédictions et soutiens. Au PRVM-Fasoko, je n’ai pas été surpris de l’engagement autour du projet que nous avons proposé aux maliens dénommé La confiance retrouvée.  A tous et toutes, je rappelle que c’est maintenant que le combat réel commence, celui de la confiance retrouvée et du renouveau avec l’apport de chaque citoyen», a-t-il conclu.

 

Source: Maliactu.info

Suivez-nous sur Facebook sur