Présidentielle : Cheikh Modibo promet un fonds de garantie aux blanchisseurs

Après le syndicat des chauffeurs et conducteurs routiers, le Dr Cheick Modibo DIARRA a bénéficié, vendredi dernier, du soutien du regroupement des blanchisseurs. C’était à la faveur d’une rencontre d’échanges qui a eu lieu au Centre islamique de Hamdalaye.

A leur demande, le candidat à l’élection présidentielle le Dr Cheick Mohamed Abdoulaye Chouaeb dit Modibo DIARRA a exposé son projet de société pour le Mali devant les membres de la Coordination du syndicat des blanchisseurs.
La rencontre a enregistré la présence du trésorier général du parti, Youssouf DIARRA, le coordinateur RpDM de Kati, Adama DOLO, le président du Mouvement de soutien à sa candidature pour la  justice et l’égalité, Ousmane DIARRA.
Le syndicat était conduit par son président, M. CISSE, avec à ses côtés Hama Hamidou TOURE, coordinateur de la CIV du district de Bamako, non moins porte-parole.
On y notait également la présence de M. Yacouba KONATE, personne ressource, qui a facilité le contact entre les deux parties.
Ils étaient venus nombreux les membres des différentes coordinations pour être les ambassadeurs de leur militants qui se recrutent par plusieurs centaines dans chaque commune de Bamako et environs. La rencontre s’est déroulée dans un environnement serein, emprunt de cordialité.
Le porte-parole, coordinateur de la CIV, a remercié le candidat et ses compagnons d’avoir fait le déplacement. Il s’agit, selon lui, d’une première dans l’histoire de ce syndicat de bénéficier de la visite d’un homme politique.
Selon le porte-parole, cette collaboration pourra être mutuellement avantageuse et longtemps gravée dans les annales de l’histoire de notre pays.
Mais, il a tenu à préciser que le contexte de la collaboration pourrait être difficile pour le Dr DIARRA. Car, il s’agit d’un mariage avec des personnes pauvres souvent même démunies, mais ayant choisi de ne pas abandonner leur dignité à cause de la misère qu’ils côtoient tous les jours. «Nous avons préféré ce métier au vol, à l’escroquerie en vue de pouvoir nourrir nos familles avec la sueur de nos fronts», a soutenu Hama Hamidou TOURE.
«Nous te remercions déjà pour tout ce que tu as fait pour le Mali, nous en sommes bien informés», a-t-il martelé.
Concernant les blanchisseurs, le porte-parole a indiqué qu’ils avaient d’énormes problèmes dans l’exercice de leur profession. Il s’agit, entre autres, du poids des taxes et impôts, du manque de matériels de travail adéquats et de l’absence de perspective d’avenir pour les membres. En effet, explique M. TOURE, les professionnels de ce métier tombent immédiatement dans le besoin, une fois dans l’incapacité de travailler (pas de retraite). A cela s’ajoutent, selon lui, les effets nocifs de la combustion du charbon de bois qui handicape la plupart ainsi que les dommages causés à la brousse avec les quantités importantes de forêts déboisées chaque année.
«Même si nous contribuons au développement de notre pays, à travers nos taxes et impôts, nous sommes quelque part conscients que nous détruisons l’environnement du pays», a martelé M. TOURE.
C’est pourquoi, les blanchisseurs sont aujourd’hui prêts à abandonner le charbon au profit du gaz qui est plus économique, s’ils disposaient de moyens, a-t-il confié.
Les formations qu’ils ont suivies leur permettent de faire cette transition sans difficulté, selon le porte-parole.
C’est pourquoi, ils ont sollicité l’appui du RpDM, en général, et celui de la personne du Dr Cheick Modibo DIARRA, en particulier, pour assurer cette conversion afin de construire un lendemain prometteur pour leurs familles.
Très sensible aux différentes interventions, et en avant-goût de leur future collaboration, l’ancien président de Microssof Afrique et Moyen-Orient a promis qu’il mettrait les responsables du syndicat en contact avec le responsable de son projet micro-crédit.
Cet accompagnement, s’il venait à se concrétiser, sera un apport de la personne de Cheick Modibo DIARRA à l’épanouissement des blanchisseurs, comme il l’a fait avec de nombreuses autres associations et organisations qui ont eu à exprimer le besoin.
«Cela n’a rien à avoir avec la politique», a-t-il soutenu.
Cheick Modibo DIARRA a indiqué que sa volonté de venir dans la politique résulte de l’incapacité avérée d’hommes politiques, qui en ont fait une «professions», à faire face aux préoccupations les plus élémentaires des populations avec son corollaire de manque d’initiatives, à hauteur de souhait, des décideurs, la corruption, la délinquance financière rampantes, la démagogie et le népotisme au sein de l’administration.
Il a fait bref exposé de son projet de société qui est basé sur cinq piliers: le développement du secteur primaire (agriculture, élevage, pêche), la santé, l’éducation et la formation professionnelle, le développement des infrastructure et la réforme de notre administration.
Le projet de société du candidat du RpDM se distingue de celui des autres, en ce sens qu’il a eu à tester l’ensemble de ses propositions avec des résultats concluants qui peuvent être vérifiés sur le terrain, a indiqué CMD.
«Je ne promets jamais ce que je ne peux pas réaliser et je ne trahirai personne», a-t-il souligné.
S’il était élu président de la République, l’astrophysicien malien promet d’aller plus loin avec les blanchisseurs. Il s’agit de réduire considérablement le coût de l’électricité, à travers le développement l’énergie solaire. Toute chose qui va leur permettre non seulement d’abandonner le charbon de bois, mais aussi la vapeur à partir du gaz, pour basculer sur l’énergie obtenue avec du soleil qui brille en abondance partout dans notre pays.
Mieux, CMD décide de mettre en place un fonds de garantie pour permettre aux blanchisseurs d’avoir accès au crédit dans les institutions financières de la place en vue de s’équiper en matériel de travail, de se construire un logement décent et d’éduquer leurs enfants.
Les blanchisseurs, en retour, ont promis d’organiser une grande assemblée générale de démonstration de force pour le président du RpDM, s’il le désirait, dans les jours à venir.
Par Sidi DAO

SourceInfo Matin

Suivez-nous sur Facebook sur