Présidentielle 2018: Les dés sont jetés

Les neuf sages de la Cour Constitutionnelle ont rendu, mercredi 4 juillet, leur verdict final. Pour la l’élection présidentielle du 29 juillet, la Cour a retenu vingt quatre dossiers de candidature sur les trente déposés.

Six dossiers de candidature rejetés -pour non-paiement de la caution exigée par la loi ou l’insuffisance du nombre de parrainages d’élus nationaux ou locaux,- vingt-quatre validés, sur un total de trente dossiers. Telle est la décision de la Cour constitutionnelle. Parmi les 24 candidats, une seule femme: Djénéba N’Diaye, femme d’affaires.

Pour rappel, le 30 juin, la Cour avait proclamé une première liste  et recalé  treize dossiers de candidature, jugés incomplets.

Conformément à la loi, ceux-ci avaient 24heures pour déposer leur recours auprès de l’Institution. Ainsi après réclamations le ticket de sept des treize candidats recalés ont été validés pour la course à la présidentielle du 29 juillet. Il s’agit du candidat du MPR, Choguel Kokalla Maïga, Harouna Sankaré, Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo Diarra, Niankoro Yeah Samaké, Mamadou Traoré, Hamadoun Touré et Mountaga Tall.

Les autres candidats sont: Ibrahim Boubacar Keïta, le président sortant, Aliou Boubacar Diallo, Housseini Amion Guindo, Mamadou Oumar Sidibé, Soumaïla Cissé, Dramane Dembélé, Moussa Sinko Coulibaly, Modibo Koné, Daba Diawara, Mamadou Diarra, Mohamed Ali Bathily, Modibo Sidibé, Modibo Kadjoké, Adama Kané, Kalfa Sanogo, Oumar Mariko, Madame Djénéba N’Diaye.

Moussa Sékou Diaby

Source: Tjikan

Suivez-nous sur Facebook sur