Pour une meilleure appropriation de ” l’Accord politique de gouvernance ” et ” du Dialogue politique et social inclusif ” Le Front Patriotique-Les Républicains à pied œuvre

Dans le cadre de son projet de campagne de communication et d’information en vue d’une meilleure appropriation de  » l’Accord politique de Gouvernance  » et  » du Dialogue politique inclusif « , le Front Patriotique-Les Républicains a tenu une assemblée générale d’informations avec tous ses points focaux de l’intérieur du pays regroupés à Bamako. C’était hier mardi 18 juin, à la Pyramide du souvenir sis au quartier du fleuve, en présence de son Président Boubou Doucouré entouré de ses alliés. Le Premier ministre s’était fait représenter par Sidi Diawara.

 

Rappelons que le 2 mai dernier, le Premier ministre signait un  » Accord Politique de Gouvernance  » avec un ensemble de partis, regroupements et mouvements politiques, déblayant la voie à la mise en place, le 5 mai suivant, gouvernement dit de  » mission  » dont les axes d’intervention prioritaires sont définis dans l’Accord lui-même.

Cette campagne vise à atteindre trois principaux objectifs : une appropriation du contenu de l’Accord politique de gouvernance signé le 2 mai dernier et une forte mobilisation des populations pour soutenir le dialogue social inclusif, une information conséquente sur le processus organisationnel du Dialogue politique Inclusif (DPI)et recueillir les ressentiment et les propositions des populations sur les grandes questions de la nation (sécurité, dialogue,  accès à l’eau,  éducation, Santé…).

Notons que cette campagne impliquera plusieurs acteurs en plus du Front Patriotique dont les populations à la base, les autorités coutumières et religieuses, les organisations de jeunes et de femmes et les regroupements socio professionnels. Il comprendra aussi les forces sociales comme les Communicateurs traditionnels dont le service pourra être formellement sollicité, les structures de base et alliés du Front Patriotique à l’intérieur et à l’extérieur du pays et les Diasporas.

Quant au représentant du Premier ministre, il a expliqué que l’Accord politique prescrit également au Gouvernement d’organiser, dans les meilleurs délais, un dialogue politique inclusif tel que le Président de la République l’avait annoncé dans son adresse à la Nation du 16 Avril dernier.

Pour sa part, l’Accord ayant impliqué les partis, mouvements  et regroupements, il est indispensable que la population, dans son ensemble et les militants de partis et mouvements associatifs soient informés par les voies appropriées et que chaque citoyen malien, de l’intérieur comme de l’extérieur, puisse s’en approprier le contenu.

D S

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur