POLITIQUE : Les Maliens aux urnes le 21 avril

En sa session du 22 janvier dernier, le conseil des ministres, sur le rapport du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l’occasion de l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

Le collège électoral est convoqué le dimanche 29 mars 2020, sur toute l’étendue du territoire national, à l’effet de procéder à l’élection des députés à l’Assemblée nationale. La campagne électorale, à l’occasion du premier tour, est ouverte le dimanche 8 mars 2020 à zéro heure. Elle est close le vendredi 27 mars 2020 à minuit.

Un second tour a lieu le dimanche 19 avril 2020 dans les circonscriptions où aucun candidat ou liste de candidats n’obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour.

La campagne électorale à l’occasion du deuxième tour est ouverte le lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour. Elle est close le vendredi 17 avril 2020 à minuit.

Le grand défi a déjà été levé, celui de la détermination d’une date. Tout le monde était unanime que notre assemblée nationale actuelle qui a largement dépassé son mandat, ne reflétait plus la réalité de l’échiquier politique national.

Il reste à voir les alliances sur le terrain et surtout la manière dont les forces en présence, les forces politiques traditionnelles et les forces montantes, vont faire les combinaisons déroutantes sur le terrain.

Les Mouvements de la société civile, les mouvements armés qui ont clairement montré leur volonté d’aller sur le terrain politique sont autant de nouvelles donnes avec lesquelles il faudrait compter. En sus, la majorité présidentielle n’est pas un mouvement uni et homogène. Chaque camp veut se positionner, avec en mire, d’une manière ou d’une autre, l’ambition de compter à défaut d’être à la décision en 2023.

Alexis Kalambry

Mali tribune

Suivez-nous sur Facebook sur