Point du ministre Tiébilé sur le rapport du SG des Nations Unies sur la situation au Mali

C’est à partir de Bamako que le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, S.E.M. Tiébilé DRAMÉ a pris part, ce mercredi 15 janvier, à travers une vidéo-conférence à l’examen par le Conseil de Sécurité des Nations Unies du Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali.

D’entrée de jeu, le Chef de la Diplomatie malienne a, au nom du Président de la République S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA et à celui du Gouvernement, salué la Communauté internationale qui accompagne le Mali pour le retour de la paix et de la stabilité.

C’est ainsi qu’après la présentation de la situation au Mali par le Conseil de Sécurité, le Ministre DRAMÉ a tenu à faire certaines observations en insistant sur les derniers développements intervenus dans le pays depuis la publication du Rapport du Secrétaire Général.

Le Ministre DRAMÉ de réaffirmer l’engagement des autorités maliennes en faveur de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. D’ailleurs, a-t-il saisi cette occasion pour informer les membres du Conseil de la tenue, le 19 janvier à Bamako, de la prochaine session du Comité de Suivi de l’Accord laquelle a connu une période de suspension.

Autre point de satisfaction souligné par le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, c’est l’organisation du Dialogue National Inclusif qui, selon lui, a été un franc succès ayant permis aux maliens de se parler et de se comprendre. Une occasion pour le Chef de la Diplomatie malienne de rappeler la participation active à ces assises de la CMA et de la Plateforme.

Pour lui, les maliens et les maliennes attachent du prix aux résolutions issues de ce Dialogue. C’est pourquoi, il a déclaré lors de son intervention que le Président de la République a pris l’engagement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour que les résolutions et recommandations conformes aux lois en vigueur soient mises en œuvre.

Le Ministre DRAMÉ également insisté sur les efforts en cours pour le redéploiement des Forces de Défense et de Sécurité reconstituées et réformées partout où besoin sera. C’est fort de cela que le Ministre a informé le Conseil de Sécurité qu’à ce jour, ce sont 1 330 ex- combattants désignés par les mouvements signataires et membres du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Gao, Kidal et Tombouctou, qui ont été intégrés dans l’Armée malienne, après un processus de DDR accéléré.

Le Chef de la Diplomatie malienne de rappeler que la réforme du secteur de la sécurité se poursuit et se renforce avec l’adoption du plan d’actions du Conseil National de la réforme du secteur de la Sécurité.

Pour clore son intervention, le Ministre DRAMÉ a réitéré la gratitude du Gouvernement et du Peuple du Malien à la Force Française Barkhane, aux pays contributeurs de troupes de la MINUSMA et à tous les partenaires, multilatéraux comme bilatéraux, pour leur accompagnement constant en vue du règlement durable et définitif de la crise malienne.

Icimali avec MAECI

Suivez-nous sur Facebook sur