Paysage politique: Modibo Koné a créé le parti Mali Kanu

L’ancien DG de la CMDT et candidat malheureux de la présidentielle de 2018, Modibo KONE, a animé, le samedi 16 mars dernier, au Grand hôtel, une conférence de presse, consacrée au lancement de son parti politique «Mali Kanu» (PMK) dont l’ambition à court terme est d’avoir un propre groupe parlementaire, à l’issue des prochaines élections législatives de 2019. Mais d’ici là, une commission d’implantation du parti sera mise en place.

Le principal conférencier était le président du parti Modibo KONE ; en présence des membres du bureau provisoire et des militants de la nouvelle formation politique.

Selon M. KONE, après l’élection présidentielle de 2018 à laquelle il était candidat, les militants du Mouvement Mali Kanu ont décidé de la création d’un parti politique.

«Au sortir des élections présidentielles de 2018, nous avons été sollicités par notre base pour créer un parti politique dénommé le Parti Mali Kanu (P.M.K) », a rappelé M. KONE.

Aussi, a-t-il reconnu, l’objectif ultime qu’il s’était fixé pour la présidentielle n’a pas été atteint, car il a été classé 7e sur 24 candidats. Mais M. KONE estime que c’est un bon score pour un Mouvement politique mis sur font baptismaux à quelques mois de la présidentielle de 2018.

En effet, en créant un parti politique, le président Modibo KONE entend disposer plus de marges dans son combat de participer au développement de notre pays pour lequel il affirme ne ménager ni son temps et aucun effort.

Après ce lancement, a-t-il promis, dans les semaines à venir, une commission d’implantation du parti sera constituée. Elle aura pour mission principale de faciliter la mise en place des structures du parti Mali Kanu dans toutes les régions du pays pour assurer au parti une très bonne visibilité sur l’ensemble du territoire national, a-t-il annoncé.

Se tenant également à quelques mois de la fin du mandat des députés, M. KONE a abordé les prochaines consultations pour le renouvellement de l’Assemblée nationale.

Pour lui, le parti Mali Kanu n’en restera pas en marge de ce grand rendez-vous électoral. « Notre ambition est de constituer un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, pour parachever le processus, il a annoncé la tenue à Bamako du 1er congrès du parti en juin prochain. L’enjeu de cette rencontre sera de mettre en place un bureau politique et de déterminer l’idéologie du parti.

Les échanges entre M. KONE et les journalistes ont touché aussi à la décision du Mouvement Kanu de soutenir le président IBK au 2e tour. A l’époque, cette décision a été diversement appréciée et commentée. Profitant de cette occasion, le président Modibo KONE a apporté des précisions sur ce qui était qualifié de volteface.

« La décision de soutenir IBK au second tour, n’était pas ma décision. Je sais qu’elle a poussé à des démissions. C’est la base du Mouvement Mali Kanu qui a fait le choix entre IBK et Soumaila CISSE», a expliqué le conférencier, précisant par ailleurs que le choix n’était adossé à aucun intérêt personnel. Tout au contraire. La preuve : paradoxalement, ceux qui ont voulu ternir le Mouvement Mali Kanu, sont ceux-là qui courent aujourd’hui derrière IBK pour des postes.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur