Parti pour le Développement Economique et la Solidarité(PDES) : Ce qui désunit les amis d’ATT !

C’est à la  faveur d’une conférence de presse tenue le samedi 26 mai à la Maison de la Presse, que les membres  du Parti pour le Développement Economique et la Solidarité (PDES), ont éclairé la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur la vraie posture du parti, qui n’est pas, selon eux ce que certains de leurs anciens camarades sont en train de prôner. Notamment le soutien ‘’aveugle’’ à la candidature du président  Ibrahim Boubacar Keïta.

Selon Malick Ibrahim 2ème vice –président du parti PDES le parti a décidé d’un 2ème congrès  ordinaire, tenu du 5 au 6 mai dernier au pavillon des sports Modibo Keïta. Ce congrès a donné mandat au nouveau CDN élu pour faire le choix de l’orientation et des alliances politiques les plus avantageuses pour le Parti du Développement  Economique et la Solidarité (PDES). Il ajoutera que ce congrès a pris une résolution demandant que l’ancien président  ATT soit remis dans tous ses droits.

Cependant, dira-t-il : « nous apprendrons, plus tard, que seulement 4 éléments du bureau, avec  les délégués de Douentza et ceux du Koro ,2 de Koulikoro, quelques-uns de Bamako sur les 60 cercles du Mali, se seraient réunis, en catimini aux environs de 21heures pour mettre en place un bureau national parallèle avec à sa tête un certain Mohamed Dibassy ».

Comme si cela ne suffisait pas, il a expliqué qu’en l’espace d’une semaine M.Dibassy a successivement  posé trois actes d’indignité. Qui sont entre autres : la diffusion par l’ORTM des images d’une dizaine de pseudo congressistes dont le député Elias Goro s’est fait le porte-parole pour déclarer que :« l’ensemble des délégués des cercles ont déclaré  se retirer de l’opposition et adhérer à la majorité », l’annonce à l’ORTM et les images postées sur les réseaux sociaux par le président du RPM M. Bokary  Tréta disant avoir reçu  une délégation du PDES conduite par son président M.Dibassy et noté avec satisfaction la volonté affirmée de ce parti de soutenir la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta.

Selon lui, le PDES déplore et condamne avec vigueur les manipulations médiatiques de l’ORTM ayant consisté au nom de son président, à en appeler à la mobilisation de ses militants à Kangaba pour l’accueillir et soutenir le président IBK.

Dans les prochains jours, dira-t-il, le  Comité Directeur National du PDES saisira la justice du Mali à l’effet d’interdire à tous les imposteurs, marchands d’illusions l’usage des noms, signes, sigles et logo du parti à des fins inavouées, contraires aux orientations légitimes de son 2ème congrès. « Le PDES marquera ou non sa disponibilité à  recevoir à son siège tout candidat déclaré aux élections présidentielles  afin d’échanger et partager avec lui sa vision du Mali, ce, avant tout soutien déclaré »a-t-il précisé.

Et de dire que le PDES est un parti de consensus qui n’a pour credo que le développement, l’entente, l’unité du Mali et le bien-être physique et moral de toute la nation. Et qu’il est construit sur la profession de foi de l’ancien  président  ATT « retrouvons ce qui nous uni ». A noter, selon ses responsables, que la question de la candidature du parti est en examen. Les résultats de ces examens et consultations feront l’objet d’un communiqué, qui sera rendu public le samedi 2 juin prochain.

Par Fatoumata COULIBALY

Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook sur