Parlement africain : HAÏDARA AÏSSATA CISSÉ ÉLUE 2è VICE-PRÉSIDENTE

La diplomatie malienne marque un point de plus, preuve éloquente de sa vitalité. L’élue de Bourem (région de Gao), Mme Haïdara Aissata Cissé dite «Chato» est désormais la 2è vice-présidente du Parlement de l’Union africaine. Son élection a été effective, jeudi dernier lors de la séance de renouvellement de l’instance panafricaine en Afrique du Sud où siège l’organisme continental.

Elue sous la bannière de l’Union malienne du rassemblement démocratique africain (UM-RDA faso jigi), elle est technicienne supérieure en comptabilité. Née à Bourem, «Chato» est une femme d’affaires qui a pris ses marques à «Air Afrique» où elle débuta avec le modeste statut d’agent comptable avant de monter progressivement en grade au sein de cette ancienne compagnie aérienne panafricaine. Après d’être vue confier toute la comptabilité de cette compagnie, elle en devient le chef de service tourisme, marketing, relations publiques, et plus-tard, la chargée de communication.
L’ancienne membre influente de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (UNEEM), deviendra de 1983 à 1997, secrétaire générale du syndicat des travailleurs d’Air Afrique au Mali, et en même temps, secrétaire générale du syndicat des transports aériens. En août 2001 à Paris, «Chato» était à la tête d’une marche protestant contre la mort programmée de la compagnie «Air Afrique» qu’elle a servie avec dévouement.
Après cette riche expérience, Mme Haïdara Aissata Cissé se lance dans les affaires en devenant directrice de la compagnie d’aviation d’affaires et tourisme (STA) à Paris, puis en 2005, elle fonde sa propre agence de voyage «Wani Tour». C’est en 2007 que le virus de la politique la contamina. Depuis, Mme Haïdara Aïssata Cissé est députée de Bourem, sa ville natale. Sa riche carrière lui a permis également de devenir entre autres, présidente du Groupe d’amitié Mali-Gabon-RDC-Guinée Equatoriale-Sao Tomé-Congo Brazzaville, présidente du réseau Femme-développement et Protection de l’enfance.
Dans la gestion de la crise sécuritaire qui a frappé notre pays, la parlementaire s’est également illustrée à travers des sorties médiatiques pour défendre la République agressée.
Sur le même sujet, «Chato» a également pris part à plusieurs missions de sensibilisation au Nord. Mme Haïdara Aïssata Cissé entend mettre toute son expérience au service du Parlement africain.

Amadou B. MAIGA

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur