Oumar Mariko, hier, à la conférence de presse du MDP : ‘’Nous invitons les associations sérieuses et syndicats crédibles à rejoindre le M5 – RFP pour faire partir IBK…’’

Le président de la SADI a lancé cet appel à la mobilisation hier, au siège du parti SADI lors de la conférence de presse du MDP. Dr Oumar Mariko, Allaye Bocoum et le Prof Balla Konaré étaient face aux journalistes pour réagir à la répression violente de la manifestation du 10 juillet 2020.

 

Dr Oumar Mariko a précisé que le Mouvement Démocratique et Populaire (MDP) dont son parti est l’un des membres fondateurs, est partie intégrante du M5- RFP et adhère à ses revendications.

Sur la dégénération de la manifestation pacifique, Dr Mariko a pointé du doigt cette Force spéciale antiterroriste (FORSAT) qui a osé tirer à balles réelles sur des manifestants à mains nues pour salir l’image du M5-RFP en le présentant comme un mouvement violent et de rançonnement. La FORSAT a été créée en 2016 et est composée d’éléments de la gendarmerie, de la police et de la garde nationale : la gendarmerie est représentée par le lieutenant-colonel Bengaly, la garde nationale par Adansa Dansa Coulibaly, la police par le Divisionnaire Oumar Samaké. Elle comprend des équipes de snipers, de    cynophiles et de négociations. Il a déclaré que la FORSAT n’en est pas à son premier forfait. Elle a tiré à bout portant sur les populations de KONSIGA dans le cercle de Yélimané en décembre 2017, lesquelles avaient pris d’assaut la mairie pour contester le maire mal élu. Dr Mariko a cité également les cas de Kenièba, Niono, Sikasso, où les éléments de la FORSAT ont  tiré sur des paisibles populations.

Aussi, le MDP, a martelé le conférencier, a décidé de porter plainte auprès de la justice nationale pour faire la lumière sur ce massacre. « Cela par ce que le problème est national, et aussi par ce que nous voulons travailler à forger la conscience nationale des citoyens en interpellant  les magistrats», souligne-t-il.

En outre, il  a invité les associations sérieuses, les syndicats crédibles, à venir appuyer la lutte pour le départ d’Ibrahim Boubacar Keita. Lequel départ, pour lui, doit être l’amorce d’une nouvelle ère pour le Mali.

Ces propos ont été complétés par le Prof Balla Konaré qui a insisté sur le caractère international du combat du M5-RFP. En témoignent, selon lui, les soutiens des gilets jaunes et de la France insoumise de Jean Luc Mélenchon.

Alpha Sidiki Sangaré

Source : Le Challenger

Suivez-nous sur Facebook sur