Nomination au conseil des ministres d’hier 22 janvier: L’ex-ministre Abdel Karim Konaté promu PDG de l’Office du Niger

Après avoir fait ses preuves à la douane et dans plusieurs départements ministériels, Abdel Karim Konaté a été promu, hier mercredi 22 janvier, lors du conseil des ministres, PDG de l’Office du Niger. Il succède ainsi à Mamadou M’Baré Coulibaly admis à faire valoir ses droits à la retraite. Le nouveau patron du géant malien de la riziculture, Inspecteur des douanes de son état, détenteur d’un Master II en management financier et techniques boursières, devra poursuivre les grands chantiers amorcés tendant à accroitre la production du riz et des légumes afin de réaliser le vieux rêve :  » faire du Mali le grenier de l’Afrique de l’ouest « .

Le nom de  Abdel Karim Konaté, communément appelé  » Empé  » est désormais familier dans la haute sphère de l’administration malienne. En effet, de son entrée au gouvernement, le 20 août 2012 pendant la transition, comme ministre du Commerce et de l’industrie, à son départ le 9 septembre 2018, alors ministre du Commerce et de la Concurrence, il pouvait se glorifier du record de longévité au gouvernement à cette période.

Durant ces sept années passées au sein de l’exécutif, outre les deux postes ci-dessus cités, il a aussi assumé les fonctions de ministre des Finances, de porte-parole du gouvernement. Ses passages à tous ces postes lui ont permis d’engranger des résultats encourageants. On retiendra, entre autres, sa gestion de la profonde crise au sein de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) qu’il a pu dénouer grâce à son leadership en organisant des élections transparentes et crédibles dont les résultats seront acceptés par toutes les parties. Ce scrutin, qui a permis l’arrivée de l’actuel président de cette organisation professionnelle, Youssouf Bathily, a permis le retour de la paix et la cohésion au sein du secteur privé malien.

Autre succès retentissant de Abdel Karime Konaté : son intervention remarquable dans la longue et douloureuse crise du football malien qui, en son temps, avait permis d’éviter au Mali une suspension qui l’aurait privé de sa participation aux compétitions footballistiques internationales. Cerise sur le gâteau, cette intervention est intervenue à la veille même de la coupe d’Afrique des cadets en 2017, que le Mali gagnera haut la main.

Abdel Karim Konaté avait également pesé de son poids dans plusieurs négociations entre le gouvernement et les différents syndicats dans le cadre du dialogue social et préservé ainsi notre pays de plusieurs grèves.

Mais avant d’arriver à ces niveaux de responsabilité, Empé avait fait preuve d’efficacité depuis son intégration dans la fonction publique en octobre 1685. Au sein de la douane, il assumera avec brio plusieurs responsabilités. Il fut notamment Chef de la division relation s internationales à la Direction générale, directeur régional de Kayes, chef du Guichet unique pour le dédouanement des véhicules, chef de la division Recherches et interventions à la sous-direction des enquêtes douanières en charge de l’élaboration du programme national de lutte contre la fraude et sa mise en œuvre, chef de brigade du Bureau des régimes économiques, bureau à compétence nationale s’occupant de la gestion des entrepôts et des admissions temporaires, chef de la section Réglementation à la sous-direction de la réglementation de la facilité et des relations internationales, chef de la brigade mobile d’intervention (BMI) de Bamako etc.

En plus de ses activités professionnelles, il est aussi un acteur politique de premier plan. Membre fondateur de l’ADEMA- PASJ, il est actuellement le premier vice-président du bureau national du parti de l’abeille et, par ailleurs, président de l’Association  » Namu Digué  » plateau Dogon.

Empé, faut-il le souligner a la particularité d’être décoré par les différents régimes qui se sont succédé. Il est Médaillé commémorative de campagne en 1986, Médaillé du mérite National avec effigie Abeille en 1999, Chevalier de l’Ordre National en 2009, Officier de l’Ordre National en 2013 et Commandeur de l’Ordre National du Mali en 2018. Agé de 59 ans, il est marié et père de cinq enfants.

Youssouf CAMARA

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur