Moussa Timbiné : Un choix Qui fait l’unanimité au sein de la majorité

Les acteurs politiques, singulièrement ceux de la majorité présidentielle saluent l’élection au perchoir du député élu en Commune V, «un choix opéré dans le consensus et conforme à la volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta»

 

Dr Bocari Tréta, président du RPM : «Le président fondateur a proposé un candidat que nous avons accepté»

«Je félicite sincèrement le camarade Moussa Timbiné, candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM) et de la majorité présidentielle pour sa brillante élection au poste de président de l’Assemblée nationale.

Je profite de l’occasion pour formuler ma conviction qu’il sera à hauteur de la mission à lui confiée et souhaiter qu’il ait toutes les capacités pour conduire à bien l’ensemble du programme de reformes attendues par l’Assemblée nationale.

La mission à lui confiée est lourde et très exaltante. L’ensemble de nos compatriotes ont souhaité de tous leurs vœux le renouvellement de la légitimité des députés, compte tenu de la nature des reformes à opérer.

On a parlé des reformes politiques, institutionnelles, mais parmi elles, la plus importante est la reforme constitutionnelle. Les Maliens n’ont pas souhaité qu’une Assemblée nationale avec des déficits de légitimité puisse porter cet important projet de reformes.

C’est là notre plus grande réjouissance, avec l’annonce de l’Assemblée renouvelée et, in fine, un nouveau président élu. Je me réjoui aussi particulièrement de cette élection qui maintient le RPM dans son rôle de premier parti parlementaire.

Le processus qui nous a conduit à ces législatives a été très long… Pour les militants et militantes du RPM, c’était une compétition assez difficile, mais que nous avons gagnée. Ensuite, dans la perspective de la rentrée parlementaire, nous avons conduit un processus interne de désignation de candidat au perchoir. Dès le départ, nous avons convenu que tout résultat qui sortirait de ce processus serait soumis au président fondateur.

Parce que notre cas singulier, c’est que le président de la République est membre fondateur de notre parti et il l’a présidé pendant de longues années. Donc, nous ne souhaiterions prendre aucune décision sans son accord. Ce processus, comme tout processus de sélection, a connu des difficultés et à l’arrivée on a choisi un camarade.

Mais, c’était déjà très clair que ce choix devait être présenté au président de la République qui, dans sa lecture, a aussi d’autres grilles. Il est quand même la convergence de la majorité présidentielle. Aussi, la stabilité du pays et la mise en œuvre du programme présidentiel sont à cette convergence.

Nous l’avons rencontré et après discussions, le président fondateur nous a proposé un candidat que nous avons accepté et que nous avons présenté au nom du parti. Dans l’urgence, nous avions pris des dispositions pour réunir l’ensemble de nos députés et leur donner cette information avant l’ouverture de la séance inaugurale. Également, nous avions rencontré les alliés, qu’ils soient de la majorité présidentielle ou d’autres alliés à l’Hémicycle qui s’étaient rendus disponibles pour voter le candidat du parti.

Au finish, les choses se sont très bien passées. J’exprime ma gratitude au président de la République pour avoir réussi à nous mettre d’accord, à transcender nos divergences internes. La famille RPM s’en sort renforcée et plus cohérente. Moussa Timbiné succède à ce poste, à un autre camarade, Issaka Sidibé, qui n’a pas démérité et auquel j’adresse mes remerciements pour tout le travail qu’il a fait à la tête de l’Assemblée nationale».

Propos recueillis par
Issa Dembélé

 

Pr Tiémoko Sangaré, président de l’Adema–Pasj : «Moussa Timbiné était le candidat de la majorité présidentielle»

«C’est de la satisfaction que j’exprime parce que Moussa Timbiné était le candidat de la majorité présidentielle. Sa candidature, nous l’avons élaborée ensemble et nous avons estimé que c’était l’élément qu’il fallait pour présider l’Assemblée nationale.

Le fait que les députés de la majorité soient allés dans ce sens, me donne satisfaction, c’est l’instruction qui leur avait été donnée. Je voudrais juste souhaiter beaucoup de succès au nouveau président de l’Assemblée nationale et espérer que l’ensemble des défis qui nous attendent seront relevés par la qualité de ce qui sera fait au niveau du Parlement.

J’en profite aussi pour féliciter l’ensemble des députés de la 6è législature et leur souhaiter bon vent. Que le Tout-Puissant les inspire pour prendre des décisions qui seront dans le sens de l’amélioration du bien-être de notre pays».

Propos recueillis par
Bembablin DOUMBIA

 

Aliou Diallo, président d’honneur de ADP-Maliba : «Avoir un Premier ministre peulh et un président de l’Assemblée nationale dogon peut participer à la cohésion sociale»

«Nous avons fait notre rentée parlementaire ce matin (hier, ndlr). Nous avons élu notre président en la personne de l’honorable Moussa Timbiné.

Franchement, je pense que vu le contexte social, de crise au centre du Mali, avoir aujourd’hui un Premier ministre peulh et un président de l’Assemblée nationale dogon peut participer à la cohésion sociale et un retour rapide de la paix.

Mes attentes portent sur le retour rapide de la paix au Mali.

Que tous ensemble, nous nous engagions à résoudre les problèmes sécuritaires et à lutter contre la pandémie du coronavirus.

Ce, pour que le Mali soit sur le chemin du développement durable pour le bien-être de toutes les Maliennes et de tous les Maliens».

Propos recueillis par
Massa SIDIBÉ

 

Souleymane Makamba Doumbia, 5è vice-président et coordinateur national de la CODEM : «Le RPM a présenté un candidat qui incarne la jeunesse»

«Cette élection s’est passée dans les meilleures conditions et cela, nous nous en réjouissons. Mais s’agissant de l’élection du président Moussa Timbiné, nous estimons que le RPM a présenté un candidat qui, pour nous, incarne la jeunesse.

Lors de son investiture, le président Ibrahim Boubacar Keita, avait dit qu’il plaçait son mandat sous le signe de la jeunesse.

Pour nous, c’est une manière de prendre en charge cette préoccupation du chef de l’État. Et, de surcroît, l’élection s’est passée dans de bonnes conditions. Le parti majoritaire a présenté un candidat qui était opposé à un autre candidat qui, vraisemblablement n’est pas de la majorité présidentielle.

Donc, c’est dire que la majorité a fait preuve d’une union autour du RPM qui, lui-même a fait montre d’une certaine sagesse et de responsabilité. Parce qu’à un certain moment sur les réseaux sociaux, il y avait des informations qui circulaient, et ce matin (hier, ndlr) nous nous réjouissons du fait qu’à ce niveau, il n’y a eu aucune contradiction.

Donc, nous saluons l’élection de Moussa Timbiné et nous pensons que la ferveur et la cohésion qui ont marqué cette élection, permettront de faire en sorte que cette nouvelle Assemblée nationale puisse travailler et s’atteler aux réformes qui sont attendues par le peuple malien.

La CODEM faisant partie de la majorité présidentielle, nous ne pouvons qu’accompagner cette action avec tout l’engagement nécessaire pour la réussite de la mission».

Propos recueillis par
Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook sur