Motion de Censure contre le Gouvernement SBM « Le principe du dépôt est déjà acquis à 100%, il reste des procédures législatives à suivre qui sont en cours », dixit Amadou Maïga, Président par intérim du Groupe parlementaire VRD

Fin de suspens ! La motion de censure contre le gouvernement Soumeylou Boubeye Maiga est déjà prête. Les députés sont en train de suivre les procédures législatives pour le dépôt. C’est en tout cas ce que nous a confié le président  par intérim du groupe parlementaire  VRD qui a bien voulu nous recevoir dans son  bureau hier, mardi 9 avril 2019.

L’information concernant la motion de censure contre le gouvernement Soumeylou Boubeye Maiga n’est pas erronée ; elle est bien fondée. Dans notre parution N°558, nous avions titré : « Assemblée nationale : une motion de censure fin prête contre le gouvernement SBM ». Eh oui ! Elle est prête. Hier, nous avons rencontré le président par intérim  du groupe parlementaire Vigilance Républicaine et Démocratique (VRD), l’honorable Amadou Maiga, dans son bureau pour nous renseigner de l’avancée de ce document qui anime  les débats. Sans langue de bois, le député URD de Douentza a affirmé que la motion était déjà prête à 100%.  « C’est vrai, nous avons préparé une motion de censure contre le gouvernement. Tout le dossier est même prêt. Rien n’y manque », a-t-il précisé. À en croire le président par intérim du groupe VRD, le dépôt de la motion a besoin de certaines procédures législatives qu’ils sont en train de suivre. Sinon, toutes les conditions sont, selon lui, réunies. « Le principe du dépôt est acquis. Nous attendons juste certaines procédures pour le déposer », nous a-t-il confié.

S’agissant du nombre des députés signataires du document, l’honorable Maiga affirme qu’il fallait, en tout, 15 signatures pour pouvoir déposer une motion de censure contre le gouvernement. Ce nombre est, à ses dires, largement dépassé. La question fondamentale que les Maliens se posent, c’est de savoir si c’est l’opposition seule qui a initié cette motion ou en accord avec d’autres députés. L’élu de Douentza et ses camarades ont aussi été précis à ce niveau : « Elle a été initiée par nous, mais  il y’a d’autres députés qui sont favorables, qui sont prêts à signer le document ».  Ce qui sous-entend que même beaucoup d’élus nationaux de la majorité présidentielle sont prêts à plaider pour le départ du « Tigre ».

Parlant du succès ou de l’échec de cette motion, l’honorable Kouyaté, un autre député de l’URD, a été on ne peut plus clair : « Si c’est pour le Mali, ça (la motion) va passer ». Quant à la  cause  de la motion de censure contre le gouvernement SBM, elle est connue de tous : l’incapacité de l’équipe de Soumeylou Boubeye Maiga à gérer le pays.

Il faut aussi rappeler qu’au regard des constats,  certains députés de la majorité présidentielle sont favorables au départ de l’équipe de Boubeye.  La preuve : Le député RPM de Kita, l’honorable Mohamed Tounkara, l’a demandé lors de l’interpellation du gouvernement sur la situation sécuritaire au nord et au centre du Mali. Quant à l’honorable Mamadou Diarrassouba, même s’il n’a pas été virulent  en s’attaquant au Premier ministre, il a demandé de revoir le gouvernement. Donc, le « Tigre » est beaucoup menacé.

En tout cas, même si le document n’a pas été déposé au moment où nous mettons cet article  sous presse, il est sûr que ça soit déposé dans la semaine.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur