Mme Oumou Touré : «Je ne démissionnerai pas»

À propos de l’écharpe aux couleurs du drapeau de l’Azawad, portée par Minetou Wallet Bibi, ressortissante de Kidal lors des assises des femmes du Mali pour la paix et pour leur implication effective dans le processus de paix, tenues du 25 au 28 novembre 2017 au Mémorial Modibo Keïta, le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Oumou Touré, a présenté ses excuses au peuple malien. Toutefois, elle a affirmé qu’elle ne démissionnera pas. C’était à la faveur d’une conférence de presse qu’elle a donnée le lundi 4 décembre à la Maison de la presse, pour porter des éléments de vérité des faits à la connaissance de l’opinion nationale.

Le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a tenu du 25 au 28 novembre 2017, au Mémorial Modibo Keïta, les assises des femmes du Mali pour la paix et pour leur implication effective dans le processus de paix. À l’ouverture des travaux, Minetou Wallet Bibi, ressortissante de Kidal, avait porté une écharpe aux couleurs du drapeau de l’Azawad dont la photo a fait le tour des réseaux. Cette situation a fait révolter la presse, les internautes et certains citoyens préoccupés par l’unité du Mali, et qui ont demandé la démission du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

Selon Mme le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Oumou Touré, la participation de toutes les femmes à ces assises était conditionnée à la possession de la carte d’identité nationale ou de la carte Nina et ou d’un passeport malien en cours de validité. Elle a souligné que Minetou Wallet Bibi, qui est à la base de cet incident, est Malienne de son état, détentrice du passeport malien N° B0943885 établi le 15 avril 2015 et valable jusqu’au 15 avril 2020.

Aux dires du ministre Touré, pendant la visite aux institutions de la République, la délégation des femmes venues pour les assises était conduite par son secrétaire général. À en croire Mme Oumou Touré, lors de l’audience à l’Assemblée nationale, au moment où les participantes se mettaient en place pour attendre l’arrivée du PAN, le secrétaire général de son ministère et certains de ses collaborateurs ont constaté, seulement en ce moment, une écharpe aux couleurs douteuses.

À en croire toujours la conférencière, en contact avec elle, son secrétaire général a réagi en demandant à Minetou Wallet Bibi de Kidal de se débarrasser de son écharpe au sein de l’institution. L’intéressée ayant refusé, ajoute Oumou Touré, son secrétaire général a fait appel au député de Kidal pour la persuader à se débarrasser de son écharpe. Mais, selon la conférencière, Minetou Wallet Bibi a encore catégoriquement refusé en disant que si elle devrait se débarrasser de son écharpe, elle n’assistera pas à l’audience avec certaines participantes de Kidal.

Selon toujours le ministre Touré, en réponse à cette attitude de refus, son secrétaire général n’a eu d’autre choix que de la faire sortir de la salle et de la cour de l’Assemblée nationale. C’est ainsi que, à l’en croire, un agent du ministère l’a conduite à ses lieux d’hébergement et depuis elle n’a plus participé aux activités des assises.

En répondant aux questions des journalistes, Mme Oumou Touré a fait savoir qu’elle n’a pas été interpellée par le Premier ministre, contrairement à ce que les gens disent. «Je ne sais pas pourquoi, je vais démissionner. Je ne démissionnerai pas. Mon intention est que les femmes du Mali participent au processus de paix. Si j’ai fait appel aux femmes de Kidal pour des assises, je n’ai pas appelé les femmes de l’Azawad. Kidal fait partie du Mali. C’est très clair. Le Mali est un et indivisible», a-t-elle conclu.

Diango COULIBALY

Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook sur